Ecoutez Radio Sputnik
    Iouri Kaliouta : un peintre en devenir

    Iouri Kaliouta : un peintre en devenir

    Image: PAX
    Culture
    URL courte
    0 1301

    Créer un monde merveilleux et pittoresque avec une simple palette limitée en couleurs, tel est le projet de création du peintre Iouri Kaliouta. Les salles d’expositions de l’Académie russe des beaux-arts à Moscou accueillent ses travaux dans le cadre de l’exposition « Rouge et noir ».

    Cette exposition présente environ cent œuvres picturales et graphiques, issues des ateliers du peintre et de collectifs privés. Ce projet avait déjà été exposé au Musée Russe de Saint-Pétersbourg à l’automne dernier.

    Iouri Kaliouta est considéré comme un des peintres les plus originaux du Saint-Pétersbourg d’aujourd’hui. Dans ses œuvres, il unit biologiquement les traditions de l’école académique et la combinaison contrastée et vive de la peinture décorative, tout en donnant la préférence aux accents colorés émotionnels. Le nom de l’exposition vient du fait que le noir sert de point de départ à toutes les taches colorées de la toile, qui, elles, sont vives et saturées. Cela confère à la toile unité et noblesse.

    Le peintre travaille avec une gamme restreinte de couleurs, mais cela n’appauvrit en rien son travail. On peut sentir dans ses peintures passionnées l’influence des classiques de l’art russe de Mikhaïl Vroubel, Valentin Serov et Kouzma Petrov-Vodkine. En se servant fortement de l’expérience des grands peintres du passé, Iouri Kaliouta a développé un style qui lui est propre et déjà reconnu. Il estime que « l’art réaliste d’aujourd’hui se trouve toujours en mouvement et cherche toujours de nouvelles formes. Cependant, cette quête ne doit pas être une fin en soi. »

    Iouri Kaliouta touche à beaucoup de genres, mais il a une affection particulière pour les portraits. Sergueï Goriaev, membre titulaire de l’Académie des beaux-arts, le qualifie de « véritable chevalier du portrait ». Selon lui, « la perspicacité du regard, la fraîcheur des coloris, la légèreté magistrale du pinceau et la poésie de l’âme » sont propres au peintre. Iouri Kaliouta qui ne cache pas son intérêt pour l’œuvre du célèbre peintre roumain Corneliu Baba, lequel fait partie du mouvement réaliste traditionnel, utilisant les techniques des maîtres anciens. Les travaux de Corneliu Baba ont produit une très forte impression sur Iouri Kaliouta, lorsqu’il les a vus il y a vingt ans de cela, et, dit-il, ils sont toujours devant ses yeux. Il apprécie particulièrement « le rapport attentionné à l’homme, mais aussi les évidentes lignes novatrices que chacun des artistes cités a apportées à l’art du portrait. » Le peintre n’essaye pas seulement de fournir une vue extérieure du modèle, mais aussi de faire une large place à l‘univers spirituel de la personne représentée.

    Les spécialistes considèrent Iouri Kaliouta comme un peintre mûr et estiment qu’il a réussi à se faire une place dans le monde de l’art. Le Professeur Efrem Zverkov, peintre russe et vice-président de l’Académie russe des beaux-arts, note que Iouri Kaliouta « voit le monde d’une manière vive et dynamique, une manière bien à lui. C’est un artiste subtil avec un énorme potentiel de création. » T

    Lire aussi:

    Une histoire à la Porochenko: Aïvazovski appartient au patrimoine culturel de l’Ukraine
    Salvador Dali va être exhumé
    Exhumation de Dali: «une grave erreur» que le peintre «aurait appréciée»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik