Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    La cryptographie intuitive des cosmistes russes

    URL courte
    0 15810
    • La cryptographie intuitive des cosmistes russes
    • La cryptographie intuitive des cosmistes russes
    • La cryptographie intuitive des cosmistes russes
    © Vellum

    Une exposition qui s’appelle « La cryptographie de l’Univers » vient d’ouvrir à la Maison centrale des peintres de Moscou.

    Cet événement organisé en collaboration par les galeries Vellum et Vostotchnaïa Zagranitsa (L’étranger oriental) relate l’influence de la tradition culturelle de l’Orient sur le développement de l’art en URSS dans la première moitié du XXe siècle. Les tableaux qui créés par les adeptes du cosmisme sont littéralement imprégnés de la poésie et de la philosophie de l’Orient. Les organisateurs ont essayé de montrer grâce à des exemples concrets les origines et les liens de l’art européen du siècle dernier avec les traditions orientales, très populaires en Europe au tournant des XIXe -XXe siècles.

    L'exposition présente des œuvres des peintres, qui sont considérés comme cosmistes par tradition. Il s’agit notamment de Maximilian Volochine et des peintres du groupe Amaravella Boris Smirnov-Roussetski et Petr Fateev. En plus de leurs travaux on peut retrouver dans la salle d’exposition des objets décoratifs originaires de Chine et des relique bouddhistes.

    Le cosmisme russe – c’est une vision du monde qui se base sur l’idée de l’unité indissoluble de l'homme et du cosmos, de la relation spirituelle entre le monde intérieur et extérieur.

    « L'homme est semblable au Cosmos, mais pas parce qu’il en est une infime partie. C’est parce qu’il est en soi tout un Cosmos, et sa composition ressemble à celle du Cosmos » - telle est la définition donnée par Nicolaï Berdiaev, l'un des plus célèbres philosophes russes du début du XXe siècle. Les peintres du groupe Amaravella ont écrit un manifeste dans lequel ils ont formulé les idées artistiques qui les réunissent. « Notre art est principalement intuitif. Il vise à développer les aspects différents du Cosmos sous une forme humaine et dans un paysage et une cartographie des images abstraites du monde intérieur », explique le document.

    « L'art du cosmisme russe possède une caractéristique mystique forte qu’on voit dans les tableaux de Boris Smirnov-Roussetski, par exemple », raconte Liubov Agafonova, commissaire de l’exposition et directrice de la galerie Vellum à La Voix de la Russie. « Les origines de ce mysticisme ne sont pas seulement à trouver dans la mythologie russe et la religion, mais aussi dans la philosophie orientale et la théosophie, si populaires à l’époque. La culture orientale ne distingue pas les objets d'usage quotidien et les objets de culte. Chaque vase, chaque objet ménager porte ainsi en lui un caractère sacré et mystique. Et les objets que nous exposons illustrent parfaitement comment les artistes russes s’étaient inspirés de l’esthétique, de la religion et de la philosophie de l'Orient ».

    Les œuvres des peintres cosmistes laissent le choix au visiteur : soit il peut essayer de comprendre leur philosophie, soit admirer le Cosmos, ou alors s'amuser, en profitant de la légèreté des tableaux décoratifs des peintres du groupe Amaravella. /L

    Lire aussi:

    Une histoire à la Porochenko: Aïvazovski appartient au patrimoine culturel de l’Ukraine
    Salvador Dali va être exhumé
    Découverte d'une jumelle morte de la Voie lactée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de photos

    • Kukryniksy. Octobre 1917
      Dernière mise à jour: 15:12 21.10.2017
      15:12 21.10.2017

      La révolution russe vue par les caricaturistes de l’époque

      Le Centre culturel et spirituel russe de Paris expose jusqu’au 30 octobre des dessins de presse de l’époque de la révolution de 1917. Plutôt que de verser dans le commentaire historique, l’exposition préfère laisser la parole aux contemporains de ces événements.

      2273
    • Objets retrouvés grâce aux fouilles archéologiques
      Dernière mise à jour: 22:55 19.10.2017
      22:55 19.10.2017

      La ville iranienne de Chiraz s’avère beaucoup plus ancienne qu’on ne le pensait

      Lors de fouilles menées à Chiraz, des objets datant de plus de 6.500 ans ont été découverts. L’archéologue iranien, Hekmatollah Mollahsalehi, professeur aux Universités de Téhéran et d’Athènes, s’est entretenu avec Sputnik de l’importance de ces récentes découvertes.

      31711
    • Chambre d’ambre
      Dernière mise à jour: 11:05 17.10.2017
      11:05 17.10.2017

      On aurait retrouvé la Chambre d’ambre volée par les nazis

      Le trésor russe légendaire pillé par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale pourrait être caché dans une grotte des Monts Métallifères dans l’est de l’Allemagne.

      85202
    • «Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur»
      Dernière mise à jour: 21:14 15.10.2017
      21:14 15.10.2017

      «Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur» banni d’une école du Mississippi

      Le livre «Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur», consacré au racisme et à l’intolérance aux États-Unis durant les années 1930, a été banni dans une école du Mississippi. Un livre qui met certains lecteurs mal à l’aise…

      3887