Ecoutez Radio Sputnik
    Culture

    France: une étoffe tachée du sang de Louis XVI adjugée 18.738 EUR

    Culture
    URL courte
    0 4 0 0

    Un petit fragment d'étoffe taché du sang du roi français Louis XVI, exécuté en 1793, a été vendu mercredi aux enchères à Paris pour 18.738 euros, ont rapporté les médias français.

    Un petit fragment d'étoffe taché du sang du roi français Louis XVI, exécuté en 1793, a été vendu mercredi aux enchères à Paris pour 18.738 euros, ont rapporté jeudi les médias français.

    La pièce était estimée entre 4.000 et 6.000 euros. Elle a été achetée par un collectionneur français, selon les médias qui se réfèrent à la maison d'enchères Coutau Bégarie, organisatrice de la vente d'objets historiques.

    Le fragment d'étoffe tissée en fil de lin mesurant 20,5 cm sur 16 cm et une feuille de papier avec une inscription manuscrite à l'encre indiquant "Sang précieux de Louis XVI, 21 janvier 1793. Donné par le colonel Joubert en 1829" se trouvent dans un cercueil miniature en acajou et ébène sculpté. D'ailleurs, seules des analyses d'ADN peuvent confirmer s'il s'agit effectivement du sang du monarque français, selon les experts de Coutau Bégarie.

    Le mini-cercueil contient également du sable "probablement recueilli sur le sol au pied de la guillotine le jour où le roi fut décapité", selon le catalogue de la maison d'enchères.

    Le même collectionneur français a en outre acheté mercredi une boucle de soulier en argent de Louis XVI pour 4.372 euros. La pièce était évaluée entre 3.000 et 5.000 euros. Cette boucle avait été remise par Jean-Baptiste Cléry (1759-1809), le valet de chambre du roi, lors de sa captivité à la prison du Temple, au duc Guillaume-Joseph de Looz-Croswarem (1732-1803) et conservée depuis dans sa descendance.

    Incarcéré à la prison du Temple en 1792, Louis XVI a été jugé, condamné à mort, puis guillotiné le 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution (devenue place de la Concorde) à Paris.

    Lire aussi:

    Un Renoir volé un jour avant une vente aux enchères dans les Yvelines
    La Joconde moustachue de Duchamp «L.H.O.O.Q» trouve son nouveau propriétaire
    Au Japon, 40 ans d’heures sup’ remboursés à deux moines bouddhistes très zen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik