• Ernst Ludwig Kirchner Danseuse russe
  • Emil Nolde Repas du soir
  • Marc Chagall, Hiver
  • Ernst Ludwig Kirchner Cinq femmes dans la rue
  • Oskar Kokoschka Les émigrants
  • Ernst Ludwig Kirchner Scène de rue
  • Karl Schmidt-Rottluf Pharisiens
  • Ernst Ludwig Kirchner Couple de danseur
  • George Grosz Vue sur la grande vue
  • Karl Hofer Deux amis
  • Ernst Ludwig Kirchner Malade dans la nuit
  • Max Beckmann Le Christ et la femme adultère
  • Oskar Kokoschka Vieux Monsieur
  • Oskar Kokoschka Monte Carlo
  • Vassily Kandinsky Composition II
  • Paul Klee Le poisson d'or
© Photo : Collection de Gasparian A.
Ernst Ludwig Kirchner Danseuse russe

Le musée V&A de Londres souhaite publier la liste exhaustive des 16 500 œuvres « d’art dégénéré », confisquées par les nazis dans les années 1930. Hitler et la propagande nazie avaient péjorativement qualifié « d’art dégénéré » (Entartete Kunst en allemand) les œuvres des artistes modernes, en particulier, des expressionnistes allemands.

Les œuvres de Max Beckmann, Lovis Corinth, Paul Klee, Oskar Kokoschka et beaucoup d’autres ont été présentées dans le cadre de l’exposition « Art dégénéré », subissant la raillerie des foules dans les villes allemandes. Leurs œuvres ont été retirés des musées allemands à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Beaucoup ont été vendues par les nazis par l’entremise de marchands d’art de confiance à l’étranger. Plus de cinq mille œuvres ont tout simplement été détruites.

Le catalogue de la collection du musée V&A a été composé par le ministère de la Propagande nazie, dirigé par Goebbels, fin 1941 ou début 1942. Le musée a reçu ce précieux document en 1996 dans une collection de livres consacrés à l’art allemand du début du 20e siècle, a indiqué à La Voix de la Russiele conservateur en chef du V&A, Doug Dodds :

« Dans cette liste, il y a environ 16 000 noms, classés par ordre alphabétique. Elle est divisée par ville et par musée. Avant que notre musée ait reçu ces volumes en 1996, tout le monde pensait qu’il n’existait pas de liste complète. Donc jusqu’à ce que nous ayons ce document, on pensait que la moitié avait été perdue. Il s’agit donc d’un document très important, tout d’abord pour étudier l’histoire d’art allemand au début du 20e siècle, et ce qui s’est passé avec les œuvres durant le règne des nazis. »

La liste a toujours été accessible aux critiques et aux historiens. Cependant, après que l’histoire de la collection de Cornelius Gurlitt, un retraité de Munich, a attiré l’attention des médias et du public sur les œuvres confisquées par les nazis, le musée V&A a décidé de publier la liste sur son site Internet.

D’ailleurs, même si cette publication est directement liée à l’affaire Gurlitt, Doug Dodds et d’autres experts estiment que les débats sur d’éventuelles restitutions ne seront pas au rendez-vous :

« Les œuvres mentionnées sur cette liste appartenaient pour la plupart à des musées et non à des collectionneurs privés. De plus, les nazis avaient en leur temps adopté une loi spécifique qui les autorisait à retirer légalement des œuvres des musées. Ainsi, je ne peux pas dire comment pourra se passer le retour des toiles dans les différents musées. Qui plus est, de nombreuses peintures ont déjà été vendues à l’étranger, détruites ou échangées. Certaines se trouvent même dans des musées allemands. C’est donc une question très compliquée. »

Les musées allemands auront-ils la possibilité de lutter pour le retour des toiles confisquées, cela n’est pas encore clair. Dodds souligne que la liste complète des œuvres d’art confisquées par les nazis dans les années 1930 sera publiée d’ici la fin du mois de janvier 2014. T


Lire aussi:

Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

Plus de photos