Ecoutez Radio Sputnik
    Image de la comédie soviétique Prisonnière du Caucase

    Paris accueille le 1er festival des comédies russes

    © Sputnik.
    Culture
    URL courte
    0 791294

    Le festival présente 60 ans d'humour russe, depuis l'une des dernières grandes comédies musicales de l'époque stalinienne, Les cosaques du Kouban, jusqu'aux comédies décrivant les Russes de l'ère post-soviétique.

    Le 1er Festival du film russe consacré à l'humour "Quand les Russes rient" s'est ouvert vendredi au cinéma Le Grand Action de Paris par la sortie nationale de la comédie "Prisonnière du Caucase" de Léonide Gaïdaï.

    "Ce festival est une manifestation très importante pour nous dans la situation actuelle. Je suis très content qu'il présente des comédies, parce que les Européens songent avant tout au drame voire à la tragédie quand on parle des films russes. J'espère que nous ne reviendrons pas à la guerre froide, mais rirons ensemble des films que nous avons tournés ensemble", a déclaré le réalisateur russe et directeur des studios Mosfilm, Karen Chakhnazarov, lors de la cérémonie d'ouverture du festival. 

    Vingt-deux grandes comédies de 1950 à 2012, sept court-métrages récents en compétition, des dessins animés de Iouri Norshtein, une table ronde "L'humour russe existe-t-il?", ainsi qu'un hommage spécial à l'actrice russe Inna Tchourikova sont au programme de cet évènement organisé par l'Association Dialogue franco-russe et Rivages film, le festival "Quand les Russes rient…".

    Le festival présente 60 ans d'humour russe, depuis l'une des dernières grandes comédies musicales de l'époque stalinienne, "Les cosaques du Kouban", jusqu'aux comédies décrivant les Russes de l'ère post-soviétique. 

    "Au cours de leur histoire récente, les Russes durent affronter de nombreux épisodes tragiques. Et cependant, depuis les fables et légendes que récitaient les amuseurs de foire, l’humour fait incontestablement partie de leur tradition culturelle. La littérature classique en donne maints exemples, de Pouchkine à Griboedov, de Saltykov-Chchedrine à Gogol et Tchékhov", rappelle le Dialogue franco-russe dans un communiqué.

    Parmi les invités du festival figurent également l'actrice Inna Tchourikova et les réalisateurs Slava Ross et Mikhaïl Segal.

    Le festival se déroulera à Paris jusqu'au 30 mars.

    Lire aussi:

    Le film russe Léviathan primé à Londres
    "Le géographe qui a bu son globe", film russe primé à Honfleur
    Le film russe "Sibérie, Monamour" primé en Albanie
    Le film russe Tigre blanc en route pour les Oscars
    Tags:
    cinéma, Prisonnière du Caucase (film), Dialogue franco-russe, Karen Chakhnazarov, Paris, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik