Ecoutez Radio Sputnik
    Une jeune fille portant un voile

    Mode + religion = la formule du succès?

    © Flickr/ HENG FU MING
    Culture
    URL courte
    335321713

    Des femmes religieuses et croyantes, appartenant à diverses confessions, incitent à une révolution en matière de mode, en montrant au monde entier que l'on peut s'habiller de façon chic tout en respectant les traditions religieuses.

    Sur Internet, on compte de plus en plus de sites, blogs et comptes Instagram qui visent à dévoiler comment les femmes religieuses, musulmanes, juives ou chrétiennes, peuvent s'habiller chic. "La mode modeste", terme que l'on voit apparaître ces derniers temps, est destinée à concilier les tendances de la mode avec les principes religieux.

    La mode à la juive

    La conception de vêtements "décents", si elle est plus ou moins la même pour toutes les confessions, revêt pour autant des nuances. Pour les juives, cela signifie des manches et un bas de jupe longs, et le cou couvert.

    Adi Heyman, après avoir déménagé en Floride, s'est heurtée juste à l'absence de vêtements de cette sorte, conformes au principe de tzniut, ce qui signifie "confidentialité" ou "secret" en hébreu.

    Ce constat l'a poussée à coudre elle-même les vêtements dont elle rêvait. Ensuite, cette jeune fille entreprenante a lancé le projet Fabologie, une sorte de guide dans l'univers des vêtements décents et en même temps à la mode.

    Yes way crochet @elleusa #fabspotting #nyfw

    Фото опубликовано ADI | founder of fabologie (@fabologist) Сен 15 2015 в 5:12 PDT

    Actuellement, les photographies de Mlle Heyman, toujours religieuse, mais désormais une véritable icône de style, apparaissent sur les pages de grandes éditions comme Vogue, et The New York Times lui a consacré tout un article. De plus, la jeune fille est régulièrement invitée à des événements de mode.

    Mlle Heyman respecte toujours les principes de sa confession, mais cherche à se distinguer à l'aide de jupes ballonnées et de robes longues de couleurs gaies et aux ornements farfelus, ainsi qu'en portant d'autres pièces vestimentaires, telles que des ponchos et des chapeaux.

    "Je propose de concevoir mes vêtements de caractère religieux comme gais et beaux", estime Mlle Heyman. "Vous verrez que l'on peut trouver des jupes de la longueur nécessaire même chez Zara, et que les robes modestes sont exposées lors des semaines de la mode".

    Mode sans restrictions confessionnelles

    Le blog d'Adi Heyman n'est pas la seule plateforme où les femmes religieuses ont la possibilité de s'exprimer sur leur manière de s'habiller et de partager leurs idées. Récemment, les réseaux sociaux deviennent de plus en plus envahis de femmes religieuses ou croyantes qui suivent la mode.

    Par exemple, les amies juives Mimi Hecht et Mushky Notik ont fondé une marque qui n'est pas limitée à une confession particulière. Les fondatrices voulaient créer des vêtements pudiques et modestes pour les femmes quelle que soit leur confession, et y sont parvenues.

    "Nous voulons tout simplement que nos vêtements soient chouettes. Oui, tout est couvert… mais c'est très beau", expliquent Mlle Hecht et Mlle Notik.

    Les créatrices estiment que leurs toilettes plairont également à des femmes non religieuses qui ne veulent pas s'habiller de manière ostensible.

    La mode à la musulmane

    Quant à la mode pour les musulmanes, on peut citer la communauté Instagram Haute Hijab, aussi bien que le site homonyme, où les musulmanes partagent et discutent de leurs vêtements tout à fait extraordinaires et pourtant bien conformes à leurs principes religieux.

    La fondatrice, Mélanie Elturk, provient d'une famille composée d'une catholique et d'un musulman, originaire du Liban. Haute Hijab permet non seulement de contempler de beaux vêtements, mais aussi de les acheter. Mlle Elturk crée elle-même des hijabs décorés d'une manière vive, contrairement à ce que l'on trouve dans les magasins traditionnels.

    Maintenant, Haute Hijab dénombre plus de 85.000 abonnées. Pourtant, il ne faut pas ignorer de nombreux comptes concurrents émergeant sans cesse, dont notamment la communauté Hipster Hijabis.

    La mode à la chrétienne

    Le blog d'Elizabeth Roy est consacré à la mode et au mode de vie des chrétiennes contemporaines. Son post "Epreuve de modestie: demandons aux garçons" a considérablement agité ce havre de paix de la mode, proposant notamment de déterminer quelles toilettes sont considérées comme provocatrices par les hommes.

    Les abonnées ont vite réagi à cet appel et ont accusé la blogueuse d'attacher trop d'importance à l'opinion du sexe opposé.

    "Je ne savais pas que tant de personnes étaient contre des vêtements modestes", a lancé, dépitée, Mlle Roy.

    Ainsi, en dépit de leur orthodoxie, des femmes comme Adi Heyman et Elizabeth Roy on vite gagné la reconnaissance générale. Selon toute apparence, on assiste à l'avènement d'une nouvelle ère où les designers surfent avec succès sur la popularité des toilettes confortables et modestes que les femmes sont heureuses d'endosser.

    Lire aussi:

    Interdire la burqa? Le débat s'invite en Chine
    Iran: 260 dollars d'amende pour avoir "mal porté le voile"
    «Just do it» ou pas… le hijab sportif de Nike crée la polémique
    Tags:
    défilé de mode, mode, religion
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik