Ecoutez Radio Sputnik
    Un clavier Azerty

    AZERTY: un clavier pour les gouverner tous!

    © Flickr/ SuperCoccinelle
    Culture
    URL courte
    62607

    Selon le ministère français de la Culture, il est "presque impossible d'écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France".

    Il est temps de créer un clavier AZERTY normalisé pour les usagers résidant en France, puisque le clavier français actuel porte atteinte à l'écriture en langue française, a déclaré mardi le ministère français de la Culture.

    "Il est presque impossible d'écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France. Un clavier normalisé pour les usagers résidant en France devrait idéalement répondre à tous leurs besoins", a indiqué le ministère sur son site officiel.

    En effet, il existe une grande diversité de claviers proposés par les fabricants sur le marché français mais, selon le système d'exploitation que l'on utilise et selon le fabricant, certaines touches ne sont pas disposées au même endroit, ou ne sont tout simplement pas disponibles.

    En l'absence d'un clavier normalisé, les utilisateurs se livrent souvent à des recherches dactylographiques, en particulier pour saisir des caractères accentués, surtout en majuscule comme un "Ç" (C cédille) ou des ligatures comme "æ" ou "œ", sans même parler de leurs équivalents en lettres capitales "Æ" et "Œ".

    Qui plus est, d'autres pays européens, notamment l'Allemagne et l'Espagne, "respectent souvent mieux l'écriture française que les Français ne le peuvent, car leurs claviers le permettent", rappelle l'organisme français de normalisation AFNOR sur son site.

    Selon le ministère, le futur clavier doit permettre l'utilisation aisée non seulement du français, mais aussi des différentes langues présentes sur le territoire français, "que ce soit des langues régionales ou des langues étrangères".

    AFNOR a initié un projet normatif pour élaborer une norme française de claviers informatiques, proposant notamment des majuscules accentuées. Selon Philippe Magnabosco, chef de projet à l’AFNOR, "ce projet peut être mené à bien sans bouleverser la disposition AZERTY à laquelle la plupart des usagers sont habitués".


    Lire aussi:

    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    L’Iran affirme avoir neutralisé une série de cyberattaques US et raille l’armée américaine
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump à propos de l’accord sur le nucléaire iranien
    Tags:
    clavier, normalisation, informatique, AFNOR, ministère français de la Culture, Philippe Magnabosco, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik