Ecoutez Radio Sputnik
    Mozart, film Amadeus

    Un tandem Mozart-Salieri retentit à nouveau 200 ans plus tard

    © Photo. captude d`écran:Youtube
    Culture
    URL courte
    0 70

    Oubliée pendant plus de 200 ans, une cantate co-écrite par Wolfgang Amadeus Mozart et Antonio Salieri a été jouée publiquement, jetant un nouvel éclairage sur l’intense rivalité entre les deux musiciens.

    En novembre 2015, une cantate de quatre minutes a été trouvée dans les archives du Musée tchèque de la musique. La composition a été jouée au clavecin devant une audience ce mardi, 16 février, rapporte la BBC.

    La porte-parole du musée, Sarka Sockalova, a qualifié la cantate d'"œuvre réellement précieuse".

    Au milieu du 20e siècle, le musée avait acquis la partition, composée en 1785, dans une collection d'œuvres. Toutefois, ce n'est que tout récemment que les noms de ses compositeurs, cryptés, ont été déchiffrés et identifiés.

    Timo Jouko Herrmann, musicologue et compositeur allemand, a reconnu le nom de la composition tandis qu'il parcourait les catalogues du musée en ligne. Le musicien a déclaré que l'œuvre constituait "une clé pour comprendre les relations entre Mozart et Salieri".

    Jalousie mortelle?

    La théorie selon laquelle Salieri aurait empoisonné mortellement son rival Mozart a longtemps été discréditée par les historiens, mais certaines pièces et le film "Amadeus", couronné par un Oscar, ont contribué à la populariser.

    "Nous connaissons tous l'image véhiculée par le film +Amadeus+. Elle est fausse. Salieri n'a pas empoisonné Mozart, mais tous les deux travaillaient à Vienne et étaient compositeurs", explique Ulrich Leisinger, directeur de l'Université Mozarteum de Salzbourg.

    La cantate, baptisée "Per la ricuperata salute di Ophelia" (en français "Pour la santé retrouvée d'Ophélie"), a été composée pour saluer le rétablissement de Nancy Storace, chanteuse d'opéra (soprano) qui avait souffert d'indisposition pendant quatre mois.

    Le texte de la pièce a été écrit par Lorenzo Da Ponte, poète de la cour viennoise, qui travaillait souvent avec Salieri.

    M.Leisinger a noté que bien qu'elle n'était pas "brillante", la composition "jetait un nouvel éclairage sur la vie quotidienne de Mozart comme compositeur d'opéra".

    "Clairement, c'est une pièce originale et il n'y a aucune raison de douter de son authenticité. Nous ne savons pas quand une autre pièce de Mozart sera découverte, ça peut arriver bientôt ou alors il faudra attendre une autre centaine d'années", a-t-il commenté.

    Précédemment, quelques pièces de Mozart ont été redécouvertes, certaines pouvant avoir été composées lorsqu'il était tout petit garçon.

    Lire aussi:

    L'"effet Mozart" existe-t-il tout de même?
    Réparez une injustice! Faites gagner un Oscar à Leonardo DiCaprio!
    Pape François ou la parole de Dieu en mode 2.0
    Tags:
    cantate, compositeur, musique, Mozart, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik