Ecoutez Radio Sputnik
    La cathédrale Sainte-Sophie et le kremlin de Novgorod

    Les reliques d’un saint orthodoxe retrouvées en Russie

    © Sputnik . Yuri Abramochkin
    Culture
    URL courte
    12321
    S'abonner

    Des chercheurs de Novgorod ont découvert les restes d'un saint perdues après la Révolution de 1917.

    Les reliques d'Antoine de Rome, un saint orthodoxe du XIIe siècle, ont été retrouvées à Novgorod, dans le nord-ouest de la Russie.

    "Les reliques thaumaturgiques du saint, placées dans une châsse précieuse, étaient conservées avant la Révolution d'octobre 1917 dans la cathédrale de la Nativité de la Vierge au monastère Saint-Antoine. Au cours de la campagne antireligieuse (lancée par les bolcheviks après la Révolution), en 1927, la châsse a été ouverte et les reliques ont été remises au musée antireligieux aménagé dans la cathédrale Sainte-Sophie au kremlin de Novgorod. Les reliques de saint Antoine le Romain s'y sont perdues et étaient considérées comme telles", a raconté un employé du musée du Kremlin de Novgorod.

    Il y a 20 ans, les scientifiques ont commencé à étudier les reliques conservées dans la cathédrale. Le chercheur moscovite Denis Pejemski a réussi à dépister les reliques d'Antoine de Rome dans un amas d'ossements. A présent, l'étude anthropologique est terminée. Les reliques ont été remises à l'Eglise orthodoxe russe qui devra décider de leur sort.

    Selon la légende, le moine de rite oriental Antoine, originaire de Rome, est venu à Novgorod au bord de la rivière Volkhov, où il aurait été transporté sur une pierre alors qu'il priait pendant une tempête. La pierre existe toujours. La même année, c'est-à-dire en 1106, il a fondé un monastère de la Nativité de la Vierge plus tard nommé en son honneur. C'est l'un des monastères les plus anciens en Russie. Saint Antoine le Romain est vénéré par l'Eglise orthodoxe russe depuis 1597.

    Lire aussi:

    Des tombes musulmanes du VIIIe siècle retrouvées dans le sud de la France
    Un blaireau-archéologue a retrouvé des reliques près de Stonehenge
    1.500 USD à toute personne qui peut décrypter des inscriptions anciennes
    L’anneau de Jeanne d’Arc mis en vente en Grande-Bretagne
    Une relique juive ancienne pas si ancienne que ça
    Tags:
    lieux saints, archéologie, religion, kremlin de Novgorod, Église orthodoxe russe, Novgorod Veliki, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik