Ecoutez Radio Sputnik
    Le sarcophage d'or de Toutankhamon

    Des pièces secrètes dans le tombeau de Toutankhamon

    © Sputnik . Dmitry Korobeinikov
    Culture
    URL courte
    6362

    L'étude du tombeau de Toutankhamon à l'aide d'un radar spécial a confirmé leur présence.

    L'examen du tombeau du pharaon Toutankhamon à l'aide d'un radar spécial a permis de confirmer la présence de locaux secrets ou de cavernes situés derrière l'un des murs de la construction, rapportent les médias se référant au ministère égyptien chargé des monuments de l'antiquité et de l'héritage culturel.

    Il s'agit de deux pièces secrètes derrière la sépulture du pharaon. L'étude y a révélé la présence d'objets d'origine organique, probablement d'os ou de bois, ainsi que d'objets métalliques.

    Mamdouh Al-Damati, ministre des Antiquités, devrait décider de lancer une étude au radar supplémentaire pour confirmer les résultats de la première étude.

    Selon la théorie de l'archéologue britannique Nicholas Reeves, l'un des murs du tombeau de Toutankhamon pourrait cacher l'entrée du tombeau de la fameuse reine égyptienne Néfertiti, dont le tombeau n'a jamais été découvert. L'entrée pourrait être savamment dissimulée derrière le plâtre et les fresques dans un mur du tombeau du jeune pharaon, considéré comme son fils adoptif. Le scientifique est arrivé à cette conclusion après avoir étudié en détail les images laser en 3D du tombeau ainsi que de ses plans.

    Ce tombeau est en fait beaucoup plus étroit que ceux d'autres pharaons. En se fondant sur ses observations, le chercheur a conclu que ce tombeau était initialement destiné à une reine et non à un roi. Il a dû être utilisé pour l'inhumation du pharaon à cause de la mort subite de Toutankhamon et de l'absence d'autre endroit digne de cette cérémonie. C'est Nicholas Reeves qui a proposé d'utiliser des radars pour scanner les murs du tombeau.

    ​Le tombeau de Toutankhamon a été découvert le 4 novembre 1922 dans la vallée des rois sur la rive ouest du Nil, face à Louxor, par Howard Carter, égyptologue anglais qui avait été chargé d'effectuer ces fouilles par Lord Carnarvon. La reine Néfertiti, considérée comme la mère adoptive de Toutankhamon et épouse du pharaon Akhenaton, était l'une des femmes les plus belles et les plus influentes de son époque. Les scientifiques n'ont pas encore réussi à trouver le lieu de l'inhumation de la reine dont le nom signifie "la belle est venue".

    Lire aussi:

    Le mystère de Néfertiti caché derrière un mur
    Toutankhamon aurait dissimulé la momie de sa belle-mère
    L'histoire du maquillage de l’Égypte antique à nos jours en six minutes
    Des anomalies thermiques observées dans la pyramide de Khéops
    Tags:
    archéologie, Toutânkhamon, Néfertiti, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik