Culture
URL courte
293
S'abonner

Comment susciter de l'intérêt pour la pensée de Karl Marx au sein de la jeunesse? A l'aide du rap, bien sûr! Une chanson rap sur le philosophe allemand, destinée à la génération des Chinois nés après les années 1990, est devenue un véritable hit dans l'Empire du milieu.

La chanson en question est la bande sonore de neufs épisodes de l'émission télévisée "Marx mérite la confiance". Consacrée à l'auteur du Capital et fondateur du marxisme, elle sera diffusée en Mongolie-Intérieure.

Interprétée par des jeunes gens, la composition est intitulée Marx is a Post 90-s (Marx appartient aux années 90). Ses paroles sont en anglais et en chinois.

Le personnage lyrique évoque sa première approche de la théorie de Karl Marx en classe de sciences politiques. Il espère qu'une fois l'examen passé avec succès, il n'en aura plus besoin.

Or, la vie est pleine de surprises et le héros lyrique réalise un jour à quel point Marx est chouette et voilà qu'il ne lit plus les journaux. "Je lis Marx", relate le chanteur de rap non sans fierté.

"Répète avec moi: quatre côtés, quatre côtés, en route pour l'aisance de la société. Répète avec moi: quatre côtés, quatre côtés, la réforme est notre moteur", réitère la chanson en référence aux Quatre priorités fondamentales de la politique chinoise.

"Un environnement écologique sain, dissipons le smog!", indique également la chanson scandée sur des rythmes rap.

"Nous avons eu les montagnes d'or et d'argent, maintenant il faut les eaux émeraude et les forêts vertes", indique le rap qui rappelle l'engagement du pays en faveur de l'environnement, alors que les villes chinoises sont régulièrement plongées dans un brouillard toxique.

D'ailleurs, l'auteur du hit Zhuo Sina avoue n'avoir jamais lu les œuvres du fondateur du marxisme, ce qui ne l'empêche pas de les recommander aux autres.

Lire aussi:

Une église au Monténégro a représenté Marx et Engels dans l'enfer
500 statues pour l'anniversaire de Karl Marx
Des portraits de Lénine et de Marx retirés de la place centrale de Pyongyang
Le sots-art: Marx, Lénine et Mickey Mouse. Nouveaux mythes de Leonid Sokov
Karl Marx : pain amer de l’auteur du « Capital »
Tags:
rap, musique, jeunesse, Karl Marx, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook