Ecoutez Radio Sputnik
    Bénin

    Le Bénin demande à la France de restituer ses reliques

    © REUTERS / Akintunde Akinleye
    Culture
    URL courte
    17163
    S'abonner

    C'est la première fois depuis l'instauration des relations diplomatiques entre les deux pays que le Bénin fait une telle demande à la France.

    Le Bénin a demandé aux autorités françaises de restituer les reliques africaines emportées de ce pays à l'époque coloniale. Selon les spécialistes en art africain, il s'agit notamment du trône de Glélé, le deuxième roi d'Abomey.

    Trône de Glélé2 (Musée du quai Branly)
    Trône de Glélé2 (Musée du quai Branly)

    Le Bénin envisage également d'obtenir encore quelques reliques du palais royal. C'est la première fois que le Bénin entreprend cette démarche depuis l'instauration des relations diplomatiques entre les deux pays. 

    D'ailleurs, le prince Guézo, l'héritier du trône d'Abomey, a envoyé la même demande à François Hollande, à laquelle l'entourage du président français n'a opposé aucun refus.

    Cependant, la conseillère Afrique de François Hollande, Hélène Le Gal, n'est pas d'avis qu'il s'agisse d'un "pillage colonial". Selon Mme Le Gal, le roi Béhanzin "a offert son trône, son sceptre et les statues de son père et de son grand-père de façon volontaire en vertu du droit international" avant d'être expulsé en Martinique. 

    Les initiateurs de la restitution de la collection ne baissent cependant pas les bras et se sont néanmoins assuré l'appui d'organisations influentes telles que le groupe d'ambassadeurs africains au sein de l'Onu pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

    La dirigeante de la fondation culturelle franco-béninoise Marie-Cécile Zinsou estime qu'environ 5.000 œuvres d'art béninois se trouvent pour le moment dans divers musées français.

    Lire aussi:

    Ukraine: la Pologne œuvre pour la restitution de ses biens
    Cuba demande la restitution de la base de Guantanamo
    Ankara s'approprie des objets d'art syriens
    Tags:
    relique, restitution, colonialisme, musée, Hélène Le Gal, Bénin, Afrique, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik