Culture
URL courte
3101
S'abonner

Des archéologues ont fait une découverte spectaculaire: lors de fouilles dans la ville anglaise de Peterborough, se situant à l’est de la Grande-Bretagne, ils ont trouvé un artefact bien particulier qui a traversé les âges sans se dégrader.

Au cours des fouilles sur le territoire d'une ferme anglaise, des chercheurs ont trouvé des textiles, des pots, des faucilles, des massues des haches et des bijoux. Ils ont également découvert une pelote de ficelle. Les archéologues ont expliqué que l'établissement ancien avait été détruit par un incendie, ce qui laisse perplexe quant à l'état de conservation de la pelote. Les chercheurs n'excluent pas qu'elle ait pu avoir été déposée là par un voisin.

Toujours est-il que la pelote a été à l'origine d'une large discussion dans les réseaux sociaux et a provoqué bon nombre de questions auxquelles les chercheurs veulent répondre en détail. 

Selon eux, l'état de conservation de la pelote est "magnifique", le fil est également bien conservé, puisqu'il était cousu de plusieurs fibres naturelles, "probablement du lin ou de l'ortie" qui se sont carbonisées puis alimentées d'eau, ce qui les a protégées. Malheureusement, il n'est plus possible de savoir de quelle couleur étaient les fils, rapporte Live Science.
Tous ces artefacts ont permis aux archéologues de recréer une maquette de la vie quotidienne de l'époque.

"A la ferme, il y a un complexe de l'âge de Bronze unique en Grande-Bretagne. Cela nous donne une vision sans précédent de la vie des gens qui vivaient là il y a 3000 ans" concluent les chercheurs.

La recherche et la description de ces découvertes pourraient encore prendre de longues années et devraient alimenter un grand nombre de travaux.

Lire aussi:

La tombe d'Aristote découverte en Grèce
Les mystères de l'archéologie: le disque génétique
Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Tags:
Royaume-Uni, archéologie, chercheurs, découverte, fouilles, archéologues
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook