Ecoutez Radio Sputnik
    Un train nazi rempli de joyaux, d'or et d'armes datant de la Seconde Guerre mondiale, localisé

    Le train d'or nazi échappe aux chasseurs de trésors

    © AP Photo / str
    Culture
    URL courte
    7293
    S'abonner

    Au bout de 15 jours de fouilles, l'équipe polono-allemande en quête du mythique "train d'or nazi" a décidé de fermer son chantier en Pologne.

    En Pologne, les fouilles sur le site où aurait dû être enfoui le train d'or nazi n'ont mené à rien, rapporte l'agence AP. L'équipe polono-allemande qui, à l'aide de géoradars, foreuses et bulldozers, menait les fouilles non loin du chemin de fer de la ville polonaise de Walbrzych n'a pas réussi à trouver le train mythique.

    Cependant, ce résultat a été prévisible car les chasseurs de trésors avaient entamé leurs fouilles en dépit des expertises négatives des spécialistes de l'Académie des Mines de Cracovie qui avaient exclu l'existence d'un train sur le site indiqué, selon l'AFP.

    D'après Andrzej Gaik, le porte-parole de l'équipe polono-allemande, la campagne de fouilles échouée a coûté aux archéologues 140.000 zlotys (environ 32.500 euros). Néanmoins, malgré l'échec, les chasseurs de trésor ne baissent pas les bras: ils comptent à reprendre les fouilles en septembre sur un autre site situé tout proche.

    Le Polonais Piotr Koper et l'Allemand Andreas Richter avaient annoncé leur découverte en août 2015, affirmant détenir des preuves recueillies à partir notamment des examens du terrain au géoradar.

    Les récits selon lesquels deux trains spéciaux nazis contenant prétendument de l'or et des œuvres d'art auraient disparu au printemps de 1945 dans la région de Walbrzych excitent depuis des années l'imagination de nombreux chasseurs de trésors. Ces derniers s'appuient sur l'existence d'importantes constructions souterraines allemandes, y compris celles qui se trouvent autour de l'immense château de Ksiaz (Fürstenstein), proche de Walbrzych. A l'époque, les nazis y avaient mené d'importants travaux pour y installer un des QGs d'Hitler.

    Lire aussi:

    Un musicien argentin apporte l’opéra aux gens des quartiers sensibles de Buenos-Aires
    Le mammouth bientôt espèce protégée?
    Un film de fantaisie russe gagne le cœur des Chinois
    Comment rendre les villes moins déprimantes? La solution d'un artiste italien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik