Ecoutez Radio Sputnik
    Clôture de fil barbelé

    S'emprisonner à titre volontaire pour apprécier la liberté

    © AFP 2017 Attila Kisbenedek
    Culture
    URL courte
    639450

    En Inde, un musée vous invite à aller en prison de votre plein gré pour comprendre l'importance de la liberté.

    Le premier musée-prison Sangareddy (Sangareddy Heritage Prison Museum) dans la ville indienne de Hyderabad, capitale de l'Etat du Télangana au sud du pays, a été conçu pour que les touristes du monde entier découvrent la vie derrière les barreaux.

    "Nous recevons beaucoup de demandes de la part de visiteurs individuels ainsi que d'agences touristiques. Actuellement, nous négocions avec les organisations nationales pour le développement touristique afin d'inclure le musée dans des circuits touristiques officiels. Les réservations sont effectuées par email ou sur place", a annoncé V.K. Singh, directeur général du musée, dans une interview accordée à l'agence Sputnik.

    Depuis son ouverture en juin dernier, plus de 500 visiteurs ont passé une journée complète en prison pour une somme de 7,4 dollars. Et quelques milliers d'autres attendent leur tour.

    Le musée est divisé en deux types de cellules, respectivement pour les hommes et pour les femmes. Les soi-disant prisonniers portent l'uniforme, disposent d'un lit, d'une assiette, d'un verre, d'une tasse en acier et de savon. La nourriture est livrée de la prison de Kandy au Sri Lanka. Les visiteurs doivent aménager eux-mêmes leurs cellules.

    L'ancienne prison de Sangareddy a été construite en 1796.

    Lire aussi:

    Ce policier sexy remplirait les prisons en un clin d'œil…
    L'été indien pour deux faussaires malins
    Les prisonniers tchèques à l'abri du chômage

    Lire aussi:

    Le Musée national de Damas s’apprête à présenter les trésors sauvés de Palmyre
    Les Moscovites pourront goûter des gâteaux à l'or d'après une recette parisienne de 1752
    Le Cambodge construira des prisons VIP
    Tags:
    cellules, libertés, touristes, prison, musée, Sangareddy, V.K. Singh, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik