Ecoutez Radio Sputnik
    rédéric Beigbeder

    Frédéric Beigbeder: Je suis fasciné par la Russie sans pouvoir l’expliquer

    © AFP 2019 FRANCOIS GUILLOT
    Culture
    URL courte
    82673

    Du 22 au 27 novembre 2016, Honfleur (Calvados) accueille la 24e édition du festival du cinéma russe. L'écrivain et réalisateur Frédéric Beigbeder préside le jury. Il a raconté à Sputnik pourquoi il est fasciné par la Russie.

    Le festival du cinéma russe, présidé par Frédéric Beigbeder, s'ouvre sur une note sarcastique : ne pas insulter l'avenir en ce qui concerne la Russie, lance l'écrivain, avouant par la suite qu'il avait choisi ce ton plutôt pour rigoler. D'autant qu'il ne se considère pas comme compétent « pour juger » et ne se mêle pas trop de la politique russe. Détendre l'ambiance, voilà ce qu'il vise en disant cela, « parce qu'en ce moment avec l'élection de Trump aux États-Unis et peut-être l'élection de Fillon, (…) tout le monde se demande évidemment ce que nous réserve l'avenir ». 

    Très enthousiaste au sujet du festival et flatté d'avoir été désigné pour le présider, M. Beigbeder estime que cet évènement offre à ses spectateurs « des films très originaux, très émouvants ». Il avoue également que la sélection pour cette édition « est une très bonne surprise » :

    « Moi, ce qui m'étonne le plus, c'est le regard très méchant des Russes sur notre époque, sur la société en général et un peu sur leur pays. Ils ont un regard assez critique, assez corrosif. C'est ce qui m'a agréablement surpris ».

    Étant l'un des auteurs français les plus traduits en russe, il estime que depuis fort longtemps il a une attirance particulière pour la littérature, la musique et le cinéma russes et qu'il est « très heureux d'être ici ».

    Pour expliquer son attachement à la Russie, M. Beigbeder choisit une comparaison très sentimentale et très vive qui parle d'elle-même : « c'est comme si vous me demandiez pourquoi on tombe amoureux d'une femme. (…) C'est une maladie étrange d'être fasciné par la Russie ». Et de poursuivre :

    « C'est peut-être qu'on est attiré aussi par les défauts, on n'est pas attiré seulement par la perfection. C'est un très grand pays avec une longue histoire. Je suis fasciné sans avoir d'explications ».

    Vu le fond des évènements politiques, M. Beigbeder est d'avis que suite à la présidentielle américaine et à l'aube de l'élection présidentielle française, « on sent un rapprochement entre l'Amérique, la Russie, la France ». Et de conclure :

    « J'ai l'impression que les peuples français et russe s'aiment beaucoup depuis longtemps, ils se regardent, ils se ressemblent un peu. Nous avons le même humour, nous aimons l'humour noir, la satire et ça c'est quelque chose qui est plus profond que tout. Et le lien entre les peuples ne peut pas être abimé par les fâcheries de leurs gouvernants ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Bob Dylan ira chercher son prix Nobel de littérature
    Pas de prix Nobel de littérature pour Murakami? Il s’en fiche!
    Les prix Goncourt et Renaudot trouvent leurs gagnants
    Frédéric Beigbeder comme réalisateur
    Frédéric Beigbeder mixe à Moscou
    Tags:
    littérature, festival, Frédérick Beigbeder, Moscou, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik