Ecoutez Radio Sputnik
    L’abbé Soury-Lavergne

    Cet abbé casse-cou est prêt à relever un nouveau défi

    © AFP 2018 Remy Gabalda
    Culture
    URL courte
    1201

    Qu'est-ce qu'on ne ferait pas quand il s’agit d’une véritable passion? L’abbé Soury-Lavergne, un prêtre français connu pour ses exploits afin d’obtenir des fonds pour restaurer l'abbaye de Marcilhac-sur-Célé, se lance dans un nouveau défi.

    Non, les exploits d'Hercule n'appartiennent pas au passé. Un homme de notre époque et plus précisément l'abbé Soury-Lavergne, un religieux de 37 ans, a déjà relevé de nombreux défis afin d'obtenir les fonds dont il a besoin pour restaurer une vieille abbaye à Marcilhac-sur-Célé.

    N'ayant pas d'autre moyen que sa propre personne pour faire parler de son abbaye située dans un petit village du Lot, le père Guillaume Soury-Lavergne, prêtre d'un petit village de 200 âmes, donne le meilleur de lui-même pour essayer de trouver un financement.
    Son but est aussi noble qu'indispensable pour sa paroisse car il s'agit de l'achat d'une maison de plus de 300 m² pouvant accueillir des bénévoles venant restaurer l'abbaye en été.

    Selon le père Soury-Lavergne, cette maison de bénévoles pourrait également accueillir des artistes dans le cadre du festival Marcilhac des artistes, des pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle et, à terme, des moines.

    « Quand nous avons lancé la restauration de l'abbaye, nous avons toujours eu en tête l'installation d'une communauté monastique, souligne l'abbé. Nous avons obtenu une mobilisation incroyable avec les deux autres défis, donc il va falloir que ce nouveau challenge soit encore plus important », a confié l'abée au Parisien.

    Après avoir sauté en parachute et plongé dans le gouffre du Ressel, cet homme dévoué à sa cause est prêt à se lancer dans une nouvelle aventure. Les deux premières prouesses de l'abbé ont permis de récolter entre 100 000 et 150 000 euros pour acquérir un orgue de l'époque victorienne et entamer la rénovation du site.

    Adepte d'Internet et d'autres réseaux sociaux, le père Soury-Lavergne a publié sur son compte Twitter une annonce proposant aux internautes de choisir un nouveau défi pour lui:

    ​Deux options étaient donc proposées aux lecteurs: escalader une falaise ou bien descendre la rivière Célé en canoë.

    Les internautes pouvaient également faire d'autres suggestions.

    Pour l'instant, 62 % des votants sont favorables à l'escalade tandis que 38 % préfèrent soumettre au jugement de l'Hercule de nos jours leur propre variante.

    Plusieurs idées ont été proposées, de la plus ridicule à la plus sérieuse: marcher sur les eaux, regarder La Folie des Grandeurs sans rigoler une seule fois, faire venir le pape à Marcilhac… Après l'air et l'eau, maintenant pourquoi pas la terre avec l'escalade de la falaise?

    @AbbayedeMSC regarder La Folie des Grandeurs sans rigoler une seule fois

    @AbbayedeMSC
    Après l'air, l'eau maintenant la terre avec l'Escalade de la falaise!

    En attendant le choix de son prochain défi, programmé cet été, l'abbé de Marcilhac-sur-Célé a déjà attiré l'attention des collectivités locales puisque la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, a déjà annoncé un programme de trois à quatre millions d'euros pour restaurer l'édifice.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    France-Russie: 2016, année croisée de tourisme et de patrimoine national
    Plages du débarquement au patrimoine mondial : la France a transmis le dossier à l'UNESCO
    Les Journées européennes du patrimoine se déroulent ce week-end en France
    Culture, portraits, destins : abbaye de Sainte-Sophie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik