Culture
URL courte
2244
S'abonner

Les traces de la célèbre Chambre d’ambre ont été perdues pendant la Seconde Guerre mondiale. Néanmoins, des archéologues polonais ont annoncé avoir possiblement retrouvés des indices dans des tunnels souterrains de la ville de Pasłęk, dans le nord du pays.

En 2016, des archéologues ont découvert lors de fouilles archéologiques effectuées aux alentours de la ville polonaise de Pasłęk à l'aide de radars géologiques et de scanners, une anomalie qui pourrait témoigner de la présence de tunnels souterrains qui pourraient mener à la fameuse Chambre d'ambre.

Selon l'hypothèse des historiens, ces tunnels pourraient relier le château de Pasłęk et l'église de Saint Barthélémy.

À en croire des légendes, tout un réseau de tunnels et de couloirs se trouverait sous le château de Pasłęk, construit au XIV siècle. En se basant sur les témoignages historiques, les experts estiment que ces tunnels pourraient cacher la Chambre d'ambre dont les traces avaient été perdues lors de la Seconde Guerre mondiale.

En effet, à la fin de la guerre des Allemands ont évacué des collections muséales et des documents de Kaliningrad.

La plupart des objets exposés ont été sauvés plus tard par l'Armée rouge. Mais il y a quelques décennies, des fouilles archéologiques dans cette région ont permis de découvrir des objets céramiques comportant les logos des musées.

De plus, les historiens s'appuient sur les dires de témoins selon lesquels des camions chargés de cartons étaient arrivés par une nuit d'automne de l'année 1944 pour repartir à vide.

Nombreuses ont été les tentatives de retrouver la Chambre d'ambre depuis la fin de la guerre. Il existe plusieurs versions en lien avec sa possible disposition.

Une des hypothèses veut que cette chambre soit cachée sur le territoire de la région de Kaliningrad (ancien territoire de la Prusse-Orientale appartenant à l'époque à l'Allemagne). Selon d'autres versions, elle pourrait se trouver quelque part en Allemagne, en Pologne, en République tchèque ou encore au fond de la mer Baltique.

Cependant, toutes ces hypothèses n'ont jamais été confirmées par des faits réels.

La Chambre d'ambre a été créée par des spécialistes allemands pour le roi Frédéric-Guillaume Ier de Prusse.

Elle a été par la suite offerte par le roi de Prusse au tsar de Russie Pierre le Grand en 1716.

Pendant presque deux siècles, elle fut installée au palais de Catherine de Tsarskoïe Selo, près de Saint-Pétersbourg. Plusieurs fois rénovée, elle avait une surface de 55 mètres carrés et contenait plus de six tonnes d'ambre. Volée par les Allemands en 1941, elle est considérée comme perdue depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Les nouveaux résultats obtenus par des archéologues polonais redonnent l'espoir aux spécialistes lancés sur les traces de ce chef d'œuvre. Les autorités locales ont déjà donné leur feu vert pour l'organisation de fouilles, espérant également que ces dernières pourraient permettre d'attirer des des touristes.

Le début des fouilles est prévu pour l'été 2017.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Chambre d'ambre: la piste mène à la Pologne
Les mystères de l’histoire russe : le mystère de la Chambre d’ambre
La Chambre d’ambre : le secret bientôt révélé ?
Tags:
Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook