Ecoutez Radio Sputnik
    Le bassin de l’Amazone

    «Stonehenge» retrouvé au milieu de l’Amazonie

    © Wikipedia /
    Culture
    URL courte
    2172
    S'abonner

    Le bassin de l’Amazone renferme depuis longtemps des énigmes du passé. Il s’est avéré que dans les forêts tropicales brésiliennes se trouvaient des formations en terre qui ressemblent à Stonehenge. La découverte a été faite par des archéologues brésiliens, britanniques et canadiens.

    Une équipe d'archéologues du Brésil, du Royaume-Uni et du Canada ont découvert un « Stonehenge » local dans le bassin amazonien, dans l'État d'Acre (frontière avec le Pérou). Les résultats de la recherche seront publiés dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences.

    Selon les estimations des chercheurs, ces formations en terre sont majoritairement composées de géoglyphes, de cercles et de carrés tracés sur le sol. Elles sont âgées de 1 400 à 2 300 ans pour une étendue de 300 mètres. Il est devenu possible de détecter 450 sites cachés depuis longtemps par les arbres grâce aux drones qui examinent le bassin de l'Amazone après la déforestation. Ce « Stonehenge » de l'Amazonie occupe environ 13 000 km carrés, qui ne sont pas vierges comme on le pensait avant, relate Daily Mail.

    Selon l'étude, il s'est avéré que les populations autochtones ne brûlaient pas de grandes étendues de forêts. Au lieu de cela, elles se concentraient sur des espèces d'arbres « économiquement précieuses », telles que les palmiers, et transformaient leur environnement afin de créer un « supermarché préhistorique ». Cette biodiversité de certaines forêts d'Acre pourrait prendre ses racines dans cette pratique ancienne.

    « Nous avons tout de suite eu envie d'apprendre si cette espace était une forêt, quand les géoglyphes ont été tracés, et à quel point les anciens ont influencé ce site », raconte la chef de l'équipe des scientifiques, Jennifer Watling.

    Les scientifiques espèrent que leur recherche aidera à comprendre ce processus de « management » des forêts afin de trouver des solutions à l'utilisation moderne des terres.

    Le monument mégalithique en Angleterre a été érigé il y a 2 500 ans, ce qui, selon les archéologues, montre l'étendue du décalage culturel et historique d'un monde à l'autre. Actuellement, les scientifiques sont d'avis que les géoglyphes brésiliens apparaissent sporadiquement et, probablement, exerçaient des fonctions rituelles.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Stonehenge est-il menacé de destruction?
    Un chien âgé de 7 000 ans découvert à Stonehenge
    Un temple de 5.600 ans découvert près de Stonehenge
    Tags:
    archéologues, recherches, chercheurs, Stonehenge, Amazonie, Royaume-Uni, Canada, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik