Ecoutez Radio Sputnik
    Margriet van Breevoort et Homonculus loxodontus

    Homunculus loxodontus: vers un rapprochement culturel russo-hollandais

    © Capture d'écran: Youtube
    Culture
    URL courte
    Maria Balareva
    15178

    Dans une interview accordée à Sputnik, l’artiste néerlandaise Margriet van Breevoort, créatrice de la sculpture Homunculus loxodontus, qui bat des records de popularité en Russie, raconte l’histoire du succès inattendu de sa création ainsi que des liens entre les peuples qui pourront être établis grâce à cette œuvre.

    Il est toujours difficile de calculer le succès à l'avance : selon certains grands maîtres d'art, il faut se donner corps et âme à sa création pour réussir. Et c'est sans aucun doute le cas pour Margriet van Breevoort, qui a offert au monde sa sculpture Homunculus loxodontus (ou tout simplement Patient), qui incarne les personnes qui font la queue dans les hôpitaux.

    C'est probablement pour ça que cette sculpture a gagné en popularité : les gens s'y reconnaissent et s'attachent à cette création. À la question de savoir si, à son avis, Homunculus loxodontus était capable de servir de lien culturel entre les Pays-Bas et la Russie, l'artiste a répondu en ces termes :

    « Il est possible que les Russes se sentent plus en connexion avec les Pays-Bas et vice versa. En tout cas moi je le sens. J'ai entendu dire que certains Russes ont même voulu visiter les Pays-Bas pour voir Patient en vrai ».

    Quant à l'artiste-même, elle n'a pas encore visité la Russie, mais elle confie qu'elle le ferait avec plaisir : par exemple, Saint-Pétersbourg, dont elle a entendu dire que la vie y est était « très agréable ».

    Опубликовано ЖДУН 1 февраля 2017 г.

    Pourtant, au départ, Margriet ne pouvait pas prédire un tel succès, surtout dans un pays comme la Russie, si éloigné des Pays-Bas:

    « Je ne m'attendais pas à ce que les gens de tous les coins de la Russie et des pays voisins se reconnaissent dans cette œuvre. Je ne savais pas non plus que cela marcherait aussi bien en Russie ! »

    #ЖДУН

    Опубликовано ЖДУН 30 января 2017 г.

    À Kaliningrad, dans la ville russe la plus à l'ouest du pays, se trouve une sculpture d'un éléphant de mer installée il y a cinquante ans : on dirait que Homunculus loxodontus a même un frère jumeau dans un pays qui l'a accueilli si chaleureusement !

    « Ils ont beaucoup en commun puisque la tête de Patient s'inspire d'un éléphant de mer. Je l'ai trouvé sur Google et c'était juste la chose la plus sympa que j'ai jamais vue. Ça correspondait parfaitement à mon idée ».

    Pour l'instant, Margriet reste en contact avec les fans russes de Homunculus loxodontus sur Internet : ayant créé sa page sur le site Vkontakte (analogue russe de Facebook, ndlr), elle propose aux utilisateurs de faire leur propres mèmes avec Homunculus loxodontus. Comme elle a déjà eu quelques propositions concernant la création d'une copie de sa sculpture, Margriet a récemment annoncé qu'elle envisageait de créer une œuvre pour une exhibition à Amsterdam et qu'il s'agirait probablement d'un deuxième Homunculus loxodontus, qui pourrait ensuite gagner la Russie.

    « Il a aussi du succès aux Pays-Bas mais pas autant qu'en Russie, » confie-t-elle. « La sculpture a gagné un prix durant l'exhibition originelle de Beelden à Leiden, qui lui a prouvé son affection, et le Centre médical de l'Université de Leyden l'a sponsorisée et a fini par l'acheter. Donc, elle est aussi très populaire là-bas. Tout le monde peut s'assoir à côté de lui pour faire un selfie ! ».

    S'étant inspirée des œuvres d'artistes tels que Ron Mueck, Maurizio Cattelan et Patricia Piccini, que Margriet considère comme de « véritables maîtres dans leur art », l'artiste se sent très proche de la plupart de ses créations, puisqu'elle utilise des personnes qui lui sont proches en guise de modèles. Par exemple son père l'a inspirée pour créer la sculpture « Gerard ».

    Il y a aussi le « Turtleneck » réalisé par Margriet pour le show de la remise de diplômes à l'école des Arts d'Utrecht (HKU), mais ensuite vendu au début de sa carrière. L'artiste confie qu'il lui manque pour une raison bien particulière, puisque c'est quelque part la représentation de sa partie introvertie, « de cette partie qui veut toujours rester assise dans un petit recoin, observer le reste et se cacher la tête quand ça devient trop déroutant ou menaçant ».

    Compte tenu de cet immense succès de Homunculus loxodontus, tant dans son pays natal qu'en Russie, aura-t-il la chance de conquérir les cœurs des internautes français et d'être accueilli avec autant de ferveur ? Quoiqu'il en soit, il a tout pour le réaliser : le charme, le côté mignon et surtout ce trait qui le fait ressembler à tout un chacun.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’habit de la reine des Pays-Bas scandalise les Allemands
    Un chien de neige géant pour célébrer l’année du chien en Chine (vidéo)
    Le missile intercontinental Topol-M fait son apparition dans une prison russe
    Tags:
    Homunculus Loxodontus, sculpture, Margriet van Breevoort, Leyde, Pays-Bas, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik