Ecoutez Radio Sputnik
    Les archéologues ont trouvé sous le mur de Kitaï-gorod dans le centre de Moscou une chambre secrète

    La mystérieuse chambre secrète bientôt dévoilée au public moscovite

    © Sputnik . Alexey Kudenko
    Culture
    URL courte
    6622

    Les archéologues ont trouvé vendredi dans le centre de Moscou une «chambre secrète» dans le mur de Kitaï-gorod, qui a apparemment aidé les défenseurs de la ville au XVIe siècle à écouter l'ennemi de l'autre côté des fortifications. C’est une découverte archéologique majeure: des spécialistes ont déterré plus de 150 artefacts des XVI-XIX siècles.

    Les archéologues ont trouvé sous le mur de Kitaï-gorod dans le centre de Moscou une « écoute », une chambre secrète, qui a été utilisée par les défenseurs de la ville au XVIe siècle pour écouter à l'autre côté des fortifications. Des experts t proposent maintenant d'exposer la chambre aux habitants et aux visiteurs de la capitale russe.

    Le coordonnateur du mouvement public Arkhnadzor (Contrôle archéologique) Konstantin Mikhailov a suggéré de profiter de l'expérience des musées du Kremlin de Moscou.

    « Je pense que l'on peut considérer la possibilité d'exposer cet objet, à la manière du Kremlin de Moscou, où les fondations excavés des monastères sur la place Ivanovskaïa sont couvertes de panneaux de verre transparents », a déclaré M. Mikhailov.

    L'archéologue en chef de Moscou, Leonid Kondrachov a raconté que la salle souterraine du mur de Kitaï-gorod pourrait être enterrée dans du sable afin de la conserver.

    © Sputnik . Alexey Kudenko
    Вид из подземной комнаты, обнаруженной археологами у основания Китайгородской стены в Москве

    « Cette question est actuellement à l'étude : soit on fait de cette chambre un nouveau site touristique, soit on la recouvre de sable pour la conserver pour de bon », a expliqué M. Kondrachov.

    Selon lui, si l'on creuse dans le sol pour exposer l'intérieur de la chambre au public, cela ferait « un merveilleux site archéologique, démontrant la profondeur de l'histoire de Moscou au sens littéral et figuré ».

    Il a précisé que ce n'était pas tout à fait correct d'appeler cet endroit une « chambre secrète », puisque les archéologues savaient très bien qu'elle était située à cet endroit. Ainsi, elle est mentionnée dans les mémoires de l'architecte Nikolaï Vinogradov, qui a mesuré le mur de Kitaï-gorod dans les années 1930.

    La spécialiste de l'histoire de Moscou, Irina Levina, estime qu'au temps de la guerre, la « chambre secrète » a été utilisée pour la défense, et en temps de paix comme boutique marchande.

    « Regardez des images anciennes du mur de Kitaï-gorod, sa base est bordée de boutiques », a-t-elle souligné.

    Au cours des fouilles, les archéologues ont trouvé plus de 150 reliques des XVI-XIX siècles. La plupart des objets déterrés sont des céramiques, y compris des pièces du XVIe siècle, ainsi que cinq balles de plomb, deux boutons de métal, une flèche de fer et un boulet de canon du XVIIe siècle.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

    Lire aussi:

    Découverte archéologique unique en Crimée
    Des chercheurs UK arrivent en Crimée pour encourager le tourisme archéologique
    Enfin des traces de la Chambre d’ambre dans des tunnels secrets en Pologne?
    Une pièce du VIIIe siècle retrouvée dans le Caucase russe
    Tags:
    découverte, culture, histoire, reliques, archéologie, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik