Culture
URL courte
1373
S'abonner

Les services spéciaux russes ont empêché la vente d'un collier et de boucles d'oreilles vieux d'environ 2.000 ans.

Le tribunal de la ville de Sébastopol a ordonné de confisquer des bijoux datant du Ier siècle après JC, qui avaient été saisis chez un individu qui essayait de les vendre pour la coquette somme de 20 000 dollars (18 000 EUR).

Une tombe de l’époque d’Alexandre le Grand découverte en Crimée
© Photo. Сourtesy of The Institute of Archaeology of the Russian Academy of Sciences
Selon les informations judicaires, il s'agit d'un collier orné de pierres et de deux boucles d'oreilles avec des suspensions en forme d'amphore. Bien que le vendeur ait affirmé que les bijoux étaient d'origine contemporaine, les experts ont établi que les objets en question avaient été fabriqués il y a près de 2 000 ans.

Les bijoux, pesant de plus de 110 grammes, auraient été découverts lors de fouilles dans le district de Belogorsk en Crimée, indiquent les enquêteurs. Les précieux objets ont été saisis dans le cadre d'une inspection réalisée par des employés du Service fédéral de sécurité (FSB).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un charnier de plus de 500 soldats soviétiques découvert en Crimée
Un buste de Franklin Roosevelt installé à Yalta en Crimée
Les sanctuaires de la Crimée
Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Tags:
justice, saisie, patrimoine culturel, archéologie, bijoux, FSB, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik