Culture
URL courte
0 82
S'abonner

Une maison ayant appartenu à la vedette du cinéma américain Marilyn Monroe a été vendue à un prix dépassant de loin sa valeur initiale. Le nom du nouveau propriétaire n’est pas dévoilé.

La maison où l'actrice hollywoodienne Marilyn Monroe est décédée en 1962 a été vendue pour 7,2 millions de dollars, relate la revue Women's Wear Daily (WWD).

L'hôtel particulier d'environ 800 mètres carrés se trouve dans la ville californienne de Brentwood, aux États-Unis. C'est la seule maison qui appartenait à l'actrice. Il est précisé que de son vivant, elle ne laissait pas les journalistes y entrer ou photographier le bâtiment.

« Je ne veux pas que tout le monde voie où j'habite et à quoi ressemble mon canapé ou ma cheminée », indique la revue citant Mme Monroe.

Le dernier propriétaire de la maison l'a achetée en 2012, mais n'y a jamais vécu. La revue ne précise pas qui est le nouveau propriétaire de l'hôtel particulier.

La maison a été construite en 1929 au pied des montagnes de Santa Monica. La star du film Certains l'aiment chaud l'avait achetée en 1961 pour 80 000 dollars.
La demeure avait été mise en vente en avril 2017.

Marilyn Monroe s'est éteinte dans la nuit du 4 au 5 août 1962 à l'âge de 36 ans d'une overdose de somnifères. Elle est enterrée au cimetière de Brentwood.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Une robe de Marilyn Monroe bientôt mise aux enchères
L'actrice allemande était un agent soviétique
Cette actrice iranienne boude les Oscars à cause de Trump
«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
Tags:
acteur, mise en vente, maison, Californie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook