Culture
URL courte
2271
S'abonner

Les simples travaux d’horticulture ont permis à un habitant de Yakoutie de faire une découverte historique. Ainsi, au lieu de planter les pommes de terre dans son potager, l’homme a retrouvé dans le sol des défenses de mammouth âgées de 400 millions d’années.

Un jour ordinaire en Yakoutie : un habitant du village d'Oj a découvert dans son potager des défenses de mammouth, celles-ci ayant une valeur scientifique importante.

« Je plantais des pommes de terre sur mon lopin, lorsque ma pelle s'est cognée contre quelque chose de dur. Au départ j'ai pensé que c'était du bois, mais lorsqu'un petit bout s'est détaché, j'ai compris que c'était autre chose », a confié Egor, propriétaire du terrain, à Sputnik.

Prokopiy Nogovitsine, ethnographe régional, qui s'est rendu sur les lieux avec les écoliers, a aidé à extraire les défense du sol :

« Selon nos suppositions, c'est un mammouth des steppes, l'un des prédécesseur du mammouth laineux, dont l'âge est de 400 000 ans. Son squelette complet a été pour la première fois retrouvé en 2015 à Nizhny Bestyakh. Ses défenses sont très anciennes, c'est pourquoi on appelle les collectionneurs d'ivoires à ne pas s'inquiéter, puisque la valeur scientifique de cette découverte est importante », a expliqué M. Nogovitsine sur sa page Facebook.

Le propriétaire du terrain a également informé les paléontologues de Yakoutsk sur sa découverte, les spécialistes devant se rendre sur le terrain sou peu.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le mammouth bientôt espèce protégée?
Des restes de mammouth découverts aux Etats-Unis
On sait désormais pourquoi les mammouths ont disparu
Tags:
défenses d'éléphants, mammouths, animaux, Iakoutie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook