Ecoutez Radio Sputnik
    Michalina Olszanska

    «Une Marilyn Monroe russe»: après une première russe, le film «Matilda» sort en Europe

    © Sputnik. Радоје Пантовић
    Culture
    URL courte
    5240

    Portée à l’écran, la romance entre le dernier empereur russe et une danseuse étoile a fait scandale en Russie, ce qui a failli saper sa première. Celle-ci a bien eu lieu malgré les rumeurs d'une éventuelle interdiction du film en Russie. La protagoniste, Michalina Olszanska, a fait part à Sputnik de ses impressions sur son personnage de «Matilda».

    «Lors du tournage, personne ne soupçonnait le scandale qui éclaterait autour de ce film», a raconté à Sputnik l'actrice polonaise Michalina Olszanska, qui a joué le rôle-titre dans le nouveau film russe «Matilda».

    Pas encore sorti sur les écrans, le film a fait déjà scandale en Russie car «Matilda» raconte la romance entre le futur tsar Nicolas II et la danseuse étoile Mathilde Kschessinska. Or, certains croyants estiment que décrire une romance du dernier empereur russe, canonisé en Russie, est un blasphème.

    Pour Michalina Olszanska, il s'agit d'une simple histoire d'amour. Elle a été attristée par le tapage qui a accompagné la sortie du film et qui a failli la saper.

    Selon l'actrice, Mathilde Kschessinska est une sorte de Marilyn Monroe de la fin du XIXe siècle. C'était une danseuse éblouissante dont le sort a beaucoup impressionné la jeune comédienne, qui la considère comme un symbole de féminisme. Mais l'histoire d'amour entre Nicolas II et Mathilde est méconnue en dehors de la Russie, avoue Michalina.

    L'actrice a eu un grand plaisir à tourner dans les éblouissants palais impériaux de Saint-Pétersbourg. «J'ai toujours rêvé de jouer un rôle comme ça», a-t-elle confié.

    Le réalisateur de «Matilda», Alexeï Outchitel, s'est attiré les foudres d'orthodoxes trop conservateurs pour avoir porté à l'écran ce pan de la vie du dernier empereur russe considéré comme martyr de l‘église orthodoxe. Certains militants demandaient d'interdire le film, d'autres menaçaient d'incendier les cinémas qui le diffuseraient. Des membres d'une organisation soupçonnée d'extrémisme ont d'ailleurs été interpellés dans le cadre de l'enquête sur l'incendie criminel survenu début septembre devant les bureaux de l'avocat du réalisateur Alexeï Outchitel, à Moscou.

    Heureusement, la première en Russie s'est déroulée sans problème. Vendredi 3 novembre, le film sortira en Serbie. La première en France est prévue pour le 8 novembre.

    Lire aussi:

    Une fantasy steampunk sur le dernier Tsar: pourquoi faut-il aller voir «Matilda»
    Festival de Cannes: le nouveau Zviaguintsev et tout ce qu'il ne faudra pas rater
    La séquence coupée du Titanic: comment aurait dû finir le célèbre film (vidéo)
    Tags:
    cinéma, Mathilde (film), Alexeï Outchitel, Michalina Olszanska, Mathilde Kschessinska, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik