Culture
URL courte
472
S'abonner

Les revendications de restitution de biens culturels mal acquis se multiplient. Il s’agit entre autres d’œuvres conservées dans des musées européens et acquises irrégulièrement, souvent dans le cadre des conquêtes coloniales. Antonio José Rengifo, juriste colombien spécialiste du domaine, commente la situation pour Sputnik.

Nombre de pays déploient d'énergiques efforts pour que leur patrimoine leur soit restitué. Il s'agit notamment de biens culturels sortis illégalement de leur territoire, a rappelé à Sputnik Antonio José Rengifo, spécialiste de la question.

«Il n'est évidemment pas question d'exiger que le Louvre restitue La Joconde, Portrait de Mona Lisa, la France ayant acquis tout à fait légalement ce tableau de l'artiste italien Léonard de Vinci. Nous demandons tout simplement que les pays qui ont acquis illégalement des œuvres d'art les restituent aux pays d'origine», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter qu'il y a eu des cas de restitution d'objets culturels à leurs pays d'origine, mais qu'en règle générale, les procédures judiciaires sont longues et difficiles et débouchent souvent sur d'inextricables conflits.

La France proposerait à présent, elle aussi de restituer à l'Afrique les biens culturels pillés à l'époque de la colonisation du continent. Emmanuel Macron a notamment fait une déclaration allant en ce sens.

«Le patrimoine africain ne peut pas être uniquement dans des collections privées et des musées européens. Il doit être mis en valeur à Paris, mais aussi à Dakar, Lagos, Cotonou […]. Ce sera l'une de mes priorités. D'ici cinq ans, je veux que les conditions soient réunies pour un retour du patrimoine africain à l'Afrique», a martelé notamment le chef de l'État français lors de sa visite à Ouagadougou.
Quoi qu'il en soit, nombreux sont les avocats français qui qualifient d'intenable cette promesse d'Emmanuel Macron.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Premier mort lors des manifestations à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
patrimoine culturel, procédures judiciaires, restitution, musée, Musée du Louvre, Sputnik, Antonio José Rengifo, Léonard de Vinci, Emmanuel Macron, Dakar, Ouagadougou, Lagos, Afrique, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook