Culture
URL courte
515
S'abonner

Lauréat de deux Oscar en 2018, le réalisateur mexicain Guillermo del Toro dit ne jamais avoir vu le film soviétique culte «L’homme amphibie». Cependant, l’histoire qu’il raconte dans son dernier film rappelle beaucoup celle qui a fasciné le public soviétique dans les années 1960.

«La forme de l'eau» a obtenu dimanche l'Oscar du meilleur film et l'Oscar du meilleur réalisateur pour Guillermo del Toro. Nommé 13 fois, le film du réalisateur mexicain était le grand favori.

L'action du film se passe dans les années 1960. C'est l'histoire d'une femme de ménage muette dans un laboratoire secret qui tombe amoureuse d'une créature reptilienne prisonnière du gouvernement et décide de la libérer.

Aux cinéphiles russes, ce sujet rappelle on ne peut plus celui du film culte de 1961 «L'homme amphibie», qui parle de l'amour d'un «monstre des mers» (pourtant d'une beauté remarquable) et d'une jeune fille «terrestre», également très belle.

Le réalisateur affirme ne jamais avoir vu le film soviétique avant d'avoir tourné le sien. Cependant, les deux sont des contes fantastiques parlant d'amour et où il y a un scélérat qui nuit aux amoureux.

Mais le personnage principal de «La forme de l'eau», à la différence du héros russe, est une véritable créature amphibie à l'aspect hors du commun et monstrueux.

Autre différence, une fin heureuse n'attend les personnages que d'un seul de ces deux films…

 

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Armement: éprouvé au combat, le canon CAESAR de Nexter a séduit la République tchèque
Justin Trudeau, un genou à terre avec des manifestants contre le racisme - images
Tags:
Oscar, cinéma, La forme de l'eau, Guillermo Del Toro, URSS, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook