Ecoutez Radio Sputnik
    Les membres d'une brigade d'infanterie motorisée dans le territoire du Primorié

    Ave Maria, Pater noster… quand la musique sacrée inspire les militaires russes (vidéos)

    © Sputnik . Vitali Ankov
    Culture
    URL courte
    Irina Dmitrieva
    13501

    Croyez-vous que les militaires russes ne font que participer à des manœuvres? Les vidéos des chanteurs d'une brigade d'infanterie motorisée interprétant de la musique religieuse, gagnent en popularité sur les réseaux sociaux. En ces jours de Pâques, le chef du chœur, Artour Akhouba, a expliqué à Sputnik ce qu’est la musique sacrée pour les soldats.

    Pour beaucoup, les chants pascaux catholiques sont la dernière chose qu’un chœur d’une unité militaire russe devrait interpréter. Et pourtant ces œuvres religieuses constituent une grande partie du répertoire de l’ensemble vocal de la 60e brigade autonome d'infanterie motorisée russe cantonnée dans le territoire du Primorié, a annoncé à Sputnik Artour Akhouba, chef de l’ensemble.

    Haec Dies de William Byrd (1543-1623) en russe 

    «C’est dans la musique sacrée qu’il y a de la véritable pure beauté, de la sincérité et l’aspiration incroyable au perfectionnement de l’esprit et de la personnalité. La musique sacrée nous fait méditer sur ce qui se trouve au-delà», a noté M.Akhouba dans une interview accordée à Sputnik à occasion de Pâques.

    Absalon fili mi — Josquin Desprez (peut-être, Pierre de la Rue)

    «J’admire les maîtres de la musique sacrée de la Renaissance: Josquin Desprez, Giovanni Pierluigi da Palestrina, Roland de Lassus, Thomas Tallis et Tomas Luis de Victoria et beaucoup d’autres. Et bien sûr le maître de l’époque baroque Jean-Sébastien Bach dont j’aime beaucoup la musique», a précisé le musicien.

    Cantate 82 de J.S.Bach 

    Outre les œuvres de ces grands compositeurs occidentaux, les militaires chantent de la musique religieuse russe de Sergueï Rakhmaninov, Pavel Tchesnokov, Piotr Tchaïkovski, Vassili Kalinnikov et Vladimir Faïner.

    Réjouis-toi Vierge Marie (Ave Maria) de Sergueï Rakhmaninov 

    Ils préfèrent des œuvres belles et profondes, peu importe la complexité de la partition.

    «La beauté sonore influe sûrement sur notre choix, mais il faut savoir distinguer la beauté prétentieuse, vide et déplacée des véritables moyens d’expression qui révèlent le sens profond de l’œuvre. Quant à la complexité, c’est une notion très relative», a estimé M.Akhouba.

    Pater Noster par Nikolaï Kedrov

    Créé il y a cinq ans, l’ensemble a récemment attiré l’attention sur les réseaux sociaux grâce à la publication d’une vidéo où les militaires interprètent le Chant des Chérubins, le tropaire de la Grande entrée de la Divine liturgie.

    le Cherubikon

    «Ils canalisent leur énergie et leur talent vers une bonne voie pacifique! Mon respect pour ces militaires», «Je pleure, ces jeunes sont excellents», «Génial! Vraiment magnifique» voilà quelques réactions des internautes.

    Cantique de Syméon, appelé le Nunc dimittis dans le catholicisme

    «Chacune de nos œuvres implique des mois de travail et nous versons toute notre âme dans chaque phrase et chaque note», a noté Artour Akhouba.

    Lucernaire (liturgie)

    Avant de devenir militaire, ce musicien a chanté dans plusieurs églises orthodoxes et dans l’église catholique Sainte-Catherine de Saint-Pétersbourg, l’une des plus anciennes cathédrales catholiques de Russie. Mais la plupart des cinq membres actuels de son ensemble n’ont pas d’expérience de chant religieux ni de formation musicale.

    L’Ange Clamait à Marie (canon pascal de Saint Jean Damascène) de Modest Moussorgski

    «Chaque année, des soldats rentrent chez eux [la durée du service militaire obligatoire en Russie est d’un an, ndlr]… Nous devons nous séparer et sommes toujours en quête de nouveaux talents parmi les nouveaux venus. C’est toujours un coup dur pour notre collectif et il faut attendre trois ou quatre mois pour remplacer la voix manquante et poursuivre notre travail», a avoué M.Akhouba.

    Heureusement, certains membres de l’ensemble ont préféré de poursuivre leur service militaire sous contrat, d’après lui. Les répétitions de l’ensemble se tiennent plusieurs fois par semaine. Le commandement de la brigade encourage les chanteurs qui ont déjà remporté plusieurs prix lors de concours régionaux.

    A ta table sainte (Pavel Tchesnokov)

    Le répertoire de l’ensemble ne se limite pas aux chants religieux chrétiens. Ils interprètent également des chansons de l’époque de la Grande guerre patriotique russe (1941-1945)…

    Ah, les chemins…

    des chansons folkloriques russes…

    Ah, ma steppe (chant populaire russe)

    …et ont même appris une chanson patriotique indienne à l’occasion des manœuvres russo-indiennes Indra 2016 et 2017 tenus en Extrême-Orient.

    Bharat Humko Jaan Se Pyara Hai


    Lire aussi:

    «On ne manque de rien»: pour quoi, entre autres, l’armée russe est-elle renommée? (vidéo)
    Une compétition musicale entre Présidents, pourquoi pas? (vidéos)
    Première fête de Pâques pour la cathédrale orthodoxe russe de Paris
    Tags:
    infanterie motorisée, musique sacrée, chant, musique, Bharat Humko Jaan Se Pyara Hai (chanson indienne), Ah, les chemins… (chanson), L’Ange Clamait à Marie (canon pascal de Saint Jean Damascène), Lucernaire, le Cherubikon, Réjouis-toi Vierge Marie (Ave Maria), Absalon fili mi, Haec Dies, Forces armées russes, Pavel Tchesnokov, Sergueï Rakhmaninov, William Byrd, Artour Akhouba, Josquin Desprez, Jean-Sébastien Bach, territoire du Primorié, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik