Culture
URL courte
317
S'abonner

Roberto Cavalli, Jean-Paul Gaultier et de nombreux designers arabes… La capitale saoudienne accueillera la semaine prochaine l’Arab Fashion Week, une première pour ce pays régi par une interprétation rigoriste de l'islam.

L'Arabie saoudite accueillera la semaine prochaine l'Arab Fashion Week pour la première fois, dans un contexte d'ouverture en matière d'art et de divertissement dans le royaume ultraconservateur. L'événement organisé à Riyad sera lancé le 10 avril et durera quatre jours. Il a déjà attiré l'attention de nombreux designers arabes et étrangers, dont Jean-Paul Gaultier et Roberto Cavalli, attendus dans la capitale saoudienne.

L'Arab Fashion Week était initialement prévue en mars, mais a été repoussée en raison de la forte affluence des invités.

Une deuxième édition est déjà prévue à Ryad du 23 au 27 octobre.

La programmation des défilés n'a pas encore été annoncée officiellement, et il n'a pas été précisé si les vêtements portés par les mannequins devront être conformes au style vestimentaire imposé aux femmes en Arabie saoudite.

La loi les oblige à porter une abaya —une robe ample destinée à masquer leurs formes-- dès qu'elles sortent en public, une des nombreuses restrictions qui leur sont imposées dans ce royaume régi par une interprétation rigoriste de l'islam.

L'Arab Fashion Week, qui se tient tous les six mois, est inscrite comme une semaine internationale de la mode comme Paris ou Milan. Elle promeut des pré-collections et la «Ready Couture» — un concept entre haute couture et prêt-à-porter-- qui vise les standards de la haute couture mais qui est proposée sur le marché avec une possibilité de personnalisation et de livraison rapide.

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
L'antiracisme paye? Assa Traoré annonce un partenariat avec Louboutin
Tags:
mode, Arab Fashion Week, Riyad, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook