Ecoutez Radio Sputnik
    Stonehenge

    L'énigme des mégalithes de Stonehenge trouve une nouvelle réponse

    © AP Photo / Tim Ireland
    Culture
    URL courte
    354

    Les bâtisseurs de Stonehenge auraient utilisé «une route en pierre» pour transporter les mégalithes choisis pour sa construction, selon une récente étude de chercheurs britanniques.

    Le mystère des pierres géantes de Stonehenge ne cesse d'émouvoir les chercheurs qui tentent d'expliquer comment ces mégalithes ont pu être transportés jusqu'à Salisbury Plain, plateau qui abrite l'énigmatique structure. Une récente étude, réalisée par Richard Bevins du Musée national de Cardiff et Rob Ixer de l'université de Leicester, offre une nouvelle hypothèse en la matière.

    Selon les scientifiques, les pierres de Stonehenge ont été emmenées de carrières galloises à travers «une route en pierre». De nouvelles méthodes d'analyse ont permis aux chercheurs d'identifier les lieux d'où provenaient les mégalithes: ainsi, les blocs de sarsen les plus grands semblent avoir été pris dans la zone voisine de Marlborough Downs, et les pierres bleues plus petites dans les monts Preseli, dans le comté de Pembrokeshire.

    Dans le même temps, le grès de la Pierre d'Autel proviendrait de la région de Senni Beds qui s'étend de Llanelli à Herefordshire. Les chercheurs estiment que la large pierre a été transportée jusqu'aux parties basses de la rivière Monmouth à l'aide d'animaux et de rondins, après quoi elle aurait été descendue en radeau à Avon.

    Le monument néolithique de Stonehenge a été érigé en trois étapes entre 2800 et 1100 av. J-C, à l'âge du bronze. Les pierres les plus grandes utilisées pour sa construction atteignent neuf mètres en longueur et pèsent jusqu'à 25 tonnes. Aujourd'hui, le site attire environ un million de visiteurs par an.

    Lire aussi:

    L'énigme de Stonhenge enfin révélée?
    Stonehenge: le mystère du plus célèbre édifice préhistorique percé à jour?
    Des archéologues établissent les origines des bâtisseurs de Stonehenge
    Tags:
    archéologie, chercheurs, Stonehenge, Université de Leicester, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik