Ecoutez Radio Sputnik
    Homme de Néandertal (image d'illustration)

    Le site le plus au nord de l'habitation de l'homme préhistorique découvert

    © AP Photo / Martin Meissner
    Culture
    URL courte
    5191

    Remontant selon les premières estimations au Paléolithique, ce site mis au jour sur l'île russe de Stolbovoï, qui fait partie de l'archipel de Nouvelle-Sibérie, doit être considéré comme le lieu d'habitation de l'homme préhistorique le plus septentrional découvert jusqu'à présent.

    Lors d'une expédition sur l'une des îles de l'archipel de Nouvelle-Sibérie, des archéologues russes ont découvert les traces qu'y laissées des hommes du Paléolithique, c'est-à-dire ayant vécu avant 12.000 ans avant Jésus-Christ, ce qui permet de parler du site préhistorique le plus septentrional jamais découvert.

    Jusqu'à maintenant ce titre appartenait au site mis au jour sur l'île de Jokhov, du même archipel, daté du Mésolithique (entre 9 000 et 6 000 ans avant Jésus-Christ). La découverte réalisée sur l'île de Stolbovoï l'a été après que l'archéologue local Thomas Simokaïtis a supposé que cet endroit avait présenté des conditions favorables à l'établissement des hommes préhistoriques.

    «Outre le fait qu'il suscite de l'intérêt comme point d'organisation de l'espace, d'un point de vue stratégique, il donne la possibilité de suivre le déplacement des troupeaux d'herbivores. Sur un plan rituel, il a pu être utilisée pour des cérémonies de purification et de rites saisonniers et il est la seule source de pierre dans un espace de 100 kilomètres à la ronde», a-t-il expliqué.

    Selon lui, durant les premiers jours, les membres de l'expédition n'ont rien trouvé. Mais quelque temps après, ils ont remarqué un grand nombre de fragments qui, par leur technique de fabrication, les font remonter au Paléolithique.

    «Nous avons été surpris d'avoir trouvé un site de cette période aussi vaste parce que nous ne nous y attendions vraiment pas », a ajouté l'archéologue.
    Les membres de l'expédition ont constaté que le sol contenait sur une profondeur de 30-40 centimètres des objets de la même époque ce qui les pousse à continuer leurs recherches sur l'île.

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    L'Iran sera-t-il frappé par les USA? «Vous le saurez bientôt», lance Trump
    La Russie se prépare-t-elle à une guerre? La réponse de Poutine
    Tags:
    homme préhistorique, archipel de Nouvelle-Sibérie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik