Ecoutez Radio Sputnik
    L’Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco à Moscou

    Des armes «remplacées par des instruments»: la garde princière de Monaco à Moscou

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    Culture
    URL courte
    Julia Belyakova
    4140

    L’Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco s’est rendu à Moscou pour prendre part au festival international Tour Spasskaïa qui s’y déroule actuellement. Son directeur, l’adjudant-chef Olivier Dréan, s’est confié à Sputnik sur les objectifs de leur participation ainsi que sur les relations culturelles qu’entretiennent Monaco et la Russie.

    Le festival de musique militaire Tour Spasskaïa, qui s'est ouvert le 24 août à Moscou et qui s'annonce être grandiose, attire des participants des quatre coins du monde. Parmi eux, le célèbre Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco, venu dans la capitale russe pour la première fois. Pourquoi ont-ils pris la décision de s'y rendre, quels sont leurs attentes et premières impressions? Le directeur de l'Orchestre, l'adjudant-chef Olivier Dréan, s'explique au micro de Sputnik.

    L’Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco à Moscou
    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    L’Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco à Moscou

    Monaco et Moscou ont des «liens déjà tissés»

    Comme l'a indiqué M.Déan, le but de leur participation à cet évènement d'envergure est d'établir de nouvelles relations culturelles et de consolider celles déjà existantes, comme par exemple celles entre l'Orchestre philharmonique de Monaco, les ballets de Monaco et le ballet du Bolchoï.

    «Monaco et Moscou, Monaco, le pays, et la Russie, on a des liens déjà tissés, mais plus on les renforce, mieux tout le monde se porte, c'est intéressant pour tout le monde. Donc je viens montrer du carabinier, je viens montrer de l'orchestre et je viens aussi montrer une image de Monaco qui est jeune, dynamique et fraîche.»

    L’Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco à Moscou
    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    L’Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco à Moscou

    Un show pensé uniquement pour Moscou

    Au micro de Sputnik, le directeur de l'Orchestre a parlé en détails du show qui a été préparé spécialement pour Moscou. Il a en outre expliqué pourquoi cette performance était unique.

    «[…] J'ai décidé de faire quelques chose de très moderne avec des instruments dont on ne se sert pas dans un orchestre militaire: on a un touch pad, un iPad qui pilote des séquences électro et on fait de la musique un peu boîte de nuit, ça personne ne le fait. Mais si j'essaie de faire comme les autres orchestres militaires, on va rigoler parce que ce sera moins bien. Or, ce qu'on fait là, pour l'instant on est les seuls, on est les premiers et on se débrouille pas mal.»

    Olivier Dréan a ajouté que les Moscovites qui n'avaient jamais visité Monaco allaient avoir la chance de voir la garde dans toute son splendeur sauf que les carabiniers «remplaceront les armes par des instruments de musique».

    L’Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco à Moscou
    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    L’Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco à Moscou

    Le rôle de la princesse Stéphanie de Monaco

    Selon l'interlocuteur de Sputnik, l'arrivée de l'Orchestre à Moscou a été rendue en grande partie possible grâce à la princesse Stéphanie de Monaco, qui avait déjà assisté au festival auparavant.

    «Et elle s'est dit: mais pourquoi l'orchestre de Monaco ne viendrait pas une année? Donc c'est elle qui a facilité les choses et qui a fait en sorte que nous soyons là cette année.»

    D'ailleurs, la princesse Stéphanie, qui est aussi la marraine de la compagnie des carabiniers du Prince, était présente le soir de l'ouverture du festival, le 24 août.

    Le rapport entre la musique et le service des carabiniers

    L'interlocuteur de Sputnik s'est aussi prononcé sur le temps que les carabiniers ont l'autorisation de consacrer à la musique. Selon lui, c'est «très, très peu».

    «Ce sont en fait des bodyguards qui font de la musique une journée toutes les trois semaines. C'est étalé sur l'année, il y a à peu près 45 jours de musique par an. Imaginez-vous que cette année nous sommes donc douze jours à Moscou, donc 45 moins douze, c'est ce qui va rester pour faire tous les autres activités. Donc c'est très, très peu de musique parce que notre métier premier c'est vraiment de protéger le Prince et sa famille, et protéger le Palais.»

    Sur Moscou et ses lieux incontournables

    Olivier Dréan et son équipe ont déjà visité des musées, des jardins dans la capitale russe et y ont fait quelques promenades. Mais l'exploration de la capitale russe continuera.

    «On va essayer de faire le maximum parce que c'est une ville magnifique, mais en fonction du temps qui va nous rester.»

    Lire aussi:

    La musique militaire résonne au cœur de Moscou à l’occasion du festival Tour Spasskaïa
    Quand la musique classique fait crier
    L’éléphante, qui a failli pousser Brigitte Bardot à demander la nationalité russe, décède
    Tags:
    garde royale, instruments de musique, show, orchestre, musique, Festival Tour Spasskaïa (Tour Saint-Sauveur) 2018, Monaco, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik