Ecoutez Radio Sputnik
    Vermeer Le Concert

    Ces œuvres d’art que l’humanité ne conserve plus que dans sa mémoire (photos)

    CC0
    Culture
    URL courte
    104

    Le Musée national de Rio déplore l'irréparable perte causée par un gigantesque incendie d’origine inconnue. Malheureusement, cette tragédie n’est pas unique. L’histoire se rappelle de plusieurs œuvres d’art qui ne sont plus conservées que dans les mémoires...

    L'un des plus anciens musées brésiliens a été dévasté par les flammes dans la soirée de dimanche. L'incendie dans le Musée national de Rio de Janeiro est qualifié au Brésil de «tragédie culturelle».

    À l'instar du Musée national de Rio de Janeiro, plusieurs joyaux du patrimoine mondial ont aussi été détruits au cours des siècles par le feu, les catastrophes naturelles, la guerre ou perdus dans des accidents. En voici quelques exemples parmi les plus impressionnants:

    Le Colosse de Rhodes

    Le Colosse de Rhodes était l'une des sept merveilles du monde antique. Représentant un homme quasiment nu portant une couronne de rayons solaires et brandissant une torche, cette statue avait été construite pour remercier les dieux de la victoire sur un envahisseur. Elle mesurait 32m de hauteur et était faite en bronze. Sa construction avait débuté en 292 avant JC et avait duré 12 ans.

    La statue se dressait sur un socle de marbre, au fond du port de Rhodes. Elle était faite de pièces de bronze sur un cadre de fer. Pourtant, en dépit des grands efforts du sculpteur, Charès de Lindos, le Colosse est restée debout moins de 60 ans: elle a été détruite lors d'un fort tremblement de terre en 226 avant JC.

    Cassée au niveau des genoux, elle s'est effondrée et est tombée en morceaux. La statue brisée est restée sur place jusqu'en 654 après JC. Comme le rappelle le portail Merveilles du monde, les Arabes, qui avaient alors envahi Rhodes, ont vendu le bronze à un marchand syrien qui l'a emporté sur le dos de 900 chameaux.

    Aujourd'hui, il ne reste plus la moindre trace du Colosse.

    «Le Peintre» de Pablo Picasso

    Le 2 septembre 1998, un avion de la compagnie Swissair reliant New York à Genève est tombé dans l'océan Atlantique au large des côtes de la Nouvelle-Ecosse, au Canada. Les 215 passagers et 14 membres d'équipages ont péri dans l'accident. L'appareil s'est désintégré en millions de morceaux à cause de la violence de l'impact.

    Une toile de Pablo Picasso, Le Peintre (1963), se trouvait à bord de l'avion. Seuls 20 centimètres carrés du tableau, estimé à l'époque du crash à 1,5 million de dollars, ont été retrouvés parmi les débris, rappelle 20minutes.

    14 toiles de Gustav Klimt détruites par les nazis

    Figure incontournable de la peinture symbolique viennoise, Gustav Klimt est connu pour ses portraits et ses allégories féminines à la sensualité exacerbée et au modernisme provocant.

    Ses quatorze peintures confisquées par le pouvoir Nazi en 1940 chez Serena Lederer, ont été détruites par en 1945. Au château d'Immendorf, les nazis ont en effet décidé de les brûler, pour ne pas les laisser aux Russes.

    Comme le rappelle le portail Art-figuration, Parmi les tableaux de Klimt détruits à Immendorf, dont nous avons connaissance par d'anciennes photos, figurent «La Philosophie», «La Médecine», «La Jurisprudence», «Le défilé des morts», «Musik II», «Schubert au piano», «Le Pommier d'or», «Malcesine sur le lac de Garde», «Gastein», «Sentier de jardin avec des poulets», «Jardin de ferme avec crucifix», «Léda», «Portrait de Wally», «Les petites amies».

    Les «Nymphéas» de Claude Monet

    Les Nymphéas sont une œuvre peinte par Claude Monet, composée de huit panneaux couvrant 360 degrés.

    En 1955, le premier panneau des Nymphéas avait été est acheté par le directeur de Museum of Modern Art (MoMA), Alfred Baa. En 1958, quand un incendie a attaqué les collections du MoMA, un grand panneau des Nymphéas avait été détruit dans les flammes

    «Portrait de l'artiste par lui-même sur la route de Tarascon» de Van Gogh

    Vincent Van Gogh a créé pendant sa vie près de deux mille œuvres d'art. Le tableau «Portrait de l'artiste par lui-même sur la route de Tarascon» est l'un des six tableaux perdus à jamais. Gardé au Kaiser-Friedrich Museum à Berlin, la toile a été incendié pendant la Seconde Guerre mondiale.

    «Le Concert» de Johannes Vermeer

    Le Concert (Het concert) est un tableau de Johannes Vermeer, peint entre 1663 et 1666. Il était exposé au musée Isabella Stewart Gardner de Boston, avant d'être volé en 1990 (huile sur toile, 72,5 × 64,7 cm). C'est une des œuvres volées les plus chères, son prix estimé serait de 200.000.000 dollars, indique le site Catherineloranger.com.

    Lire aussi:

    Quand «Monet» c’est «money»: les affaires personnelles de Monet vendues à Hong Kong
    Déséquilibrés ou motivés? Ce qui pousse les vandales à s’en prendre aux œuvres d’art
    Un dessin volé de Gustav Klimt retrouvé chez une ex-employée de musée
    Tags:
    chef-d'œuvre, Johannes Vermeer, Vincent Van Gogh, Claude Monet, Gustav Klimt, Pablo Picasso, Rio de Janeiro
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik