Culture
URL courte
17166
S'abonner

Le Temple satanique, groupe d'activistes religieux et politique non théiste basé à Salem, dans le Massachusetts, menace d’entamer des poursuites judiciaires contre les auteurs de la série télévisée «Les Nouvelles Aventures de Sabrina» sur Netflix pour avoir copié son emblème, une statue de Baphomet, un démon à tête de bouc.

Sabrina Spellman, l'héroïne principale de la série «Les Nouvelles Aventures de Sabrina» sur Netflix, a passé la majeure partie de la première saison à faire face au Seigneur des Ténèbres, mais elle risque désormais de se retrouver dans le viseur de véritables satanistes américains, relate le site The Wrap.

Selon le portail, Lucien Greaves, le père-fondateur du Temple satanique, a regardé la série et est parvenu à la conclusion que les producteurs «s'étaient appropriés illégalement» sa conception de la statue de Baphomet, exposée dans le temple et protégée par des droits d'auteur. Désormais, il menace de lancer des poursuites judiciaires contre eux.

«Je refuse simplement que notre monument soit utilisé de cette manière à perpétuité», a confié au portail M. Greaves.

La statue en question est à retrouver dans de nombreuses scènes où la sorcière adolescente (incarnée par Kiernan Shipka) fréquente l'Académie des arts invisibles, une école magique qui initie les élèves à la voie du Seigneur des Ténèbres.

«Oui, nous entamons des poursuites judiciaires contre #TheChillingAdventuresofSabrina qui s'approprie la conception de notre statue protégée par des droits d'auteur pour promouvoir sa fiction satanique débile», a tweeté M. Greaves.

«Nous avons déjà envoyé à [Netflix, ndlr] une lettre de nos avocats les informant de la violation des droits d'auteur et leur demandant de retirer la statue de leur série», a-t-il indiqué au site.

Selon M. Greaves, la série montre d'une façon «perverse» la figure de Baphomet, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur l'image de son groupe religieux.

Netflix n'a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de TheWrap.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
satanisme, série télévisée, Netflix, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook