Ecoutez Radio Sputnik
    Un pot contenant 24 pièces d’or et des boucles d’oreille du même métal retrouvé lors de fouilles dans un quartier ancien de la ville israélienne de Césarée

    De rarissimes trésors de l'époque des Croisades découverts à Césarée en Israël

    © AFP 2018 JACK GUEZ
    Culture
    URL courte
    3113

    Une vingtaine de pièces d'or et des boucles d'oreille ont été retrouvées lors de fouilles dans un quartier ancien de la ville israélienne de Césarée. Les archéologues n'excluent pas que le propriétaire de ce trésor ait été tué lors du siège de la cité ou vendu comme esclave après sa prise par les Croisés en 1101, selon The Jerusalem Post.

    Un pot contenant 24 pièces d'or et des boucles d'oreille du même métal a été découvert par des archéologues dans un mur d'un bâtiment situé dans le parc national de Césarée, annonce le quotidien israélien The Jerusalem Post.

    Selon des archéologues du Département israélien des Antiquités, le trésor pourrait dater de l'époque comprise entre 1101 et 1118 durant laquelle plusieurs villes du littoral de la Terre sainte ont été prises par les Croisés menés par Baudouin Ier, roi de Jérusalem.

    Il est possible que le propriétaire de ces objets et sa famille soient morts lors du siège de Césarée ou aient été réduits en esclavage après que les Croisés se sont emparés de la ville en 1101.

    «Le trésor est composé d'un ensemble unique de pièces non encore découvertes en Israël, il comprend deux types de pièces: 18 dinars fatimides, déjà connus grâce à de précédentes fouilles à Césarée, où ils étaient la monnaie locale de l'époque […] Et six pièces d'or byzantines. Cinq de ces pièces sont concaves et date du règne de l'empereur byzantin Michael VII Doukas (1071-1079)», a déclaré le Robert Kool, expert en numismatique.

    M.Kool a expliqué que ces pièces ne circulaient pas localement et auraient pu servir dans les relations commerciales entre Césarée et Constantinople au cours de cette période. Compte tenu du fait qu'une pièce équivalait au salaire annuel d'un agriculteur, le propriétaire du trésor était probablement riche ou était commerçant.

    Lire aussi:

    «Allahu akbar»: le tout dernier cri du copilote lors du crash du Boeing de la Lion Air
    Le Kremlin réagit à la lettre de Bouteflika à Poutine
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    pièces d'or, Césarée, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik