Ecoutez Radio Sputnik
    Cyberslav - Anime développé par le studio russe Evil Pirate

    Cyberslav, quand le folklore russe rencontre le Cyberpunk

    © Photo. Evil Pirate studio
    Culture
    URL courte
    Mike Beuve
    1160

    Le studio russe Evil Pirate Studio, basé à Saint-Pétersbourg, a produit l’un des courts-métrages les plus intrigants de l’année. Savant mélange entre folklore slave et cyberpunk, le court-métrage intitulé Cyberslav étonne par son originalité. Sputnik a interrogé Stanislav Dmitriev, son producteur.

    Sur une colline, en plein milieu de la nuit, trois mystérieux personnages observent une bourgade ravagée par les flammes. Ce village aux allures médiévales, mais avancé technologiquement, est traversé par des créatures équipées d'armes futuristes et pour certaines de lance-flamme à la place de la bouche. Après avoir brûlé un villageois, une de ses créatures aperçoit une fusée de détresse qui illumine la pénombre… C'est le début d'un anime (manga animés) pour le moins intriguant, Cyberslav réalisé par le studio russe Evil Pirate, basé à Saint-Pétersbourg.

    Stanislav Dmitriev, producteur du court-métrage, interrogé par Sputnik, explique que tout a démarré comme «une plaisanterie», mais «qui représentait néanmoins un intérêt créatif très important.» L'une des originalités de Cyberslav, qui a nécessité presque deux ans de développement, est son mélange entre Cyberpunk et folklore slave. Une ambiance renforcée par une bande-son, produite par Oligarkh, aux sonorités traditionnelles russes teintées de modernité. Pour se plonger totalement dans la culture slave, le héros principal, épaulé par ses compagnons, est un bogatyr, personnage mythique de contes puisant sa force dans le sol de sa patrie.

    Un bogatyr de l'anime Cyberslav
    © Photo. Evil Pirate studio
    Un bogatyr de l'anime Cyberslav

    «L'univers slave n'est pas fortement représenté dans le monde de l'anime [japanimation, ndlr]. On souhaitait changer les choses. On voulait quelque chose à la fois de nouveau et en même temps proche du public actuel, d'où cette idée d'ajouter le cyberpunk à l'univers russe» détaille Stanislav Dmitriev.

    Cyberslav est un animé intergénérationnel. Pour son producteur,

    «nombreux seront ceux qui trouveront des choses intéressantes dans ce film, car il y aura d'abord de l'action. Par ailleurs, les trentenaires retrouveront par exemple des références de l'anime des années 90 avec lesquelles ils ont grandi. Les plus jeunes quant à eux, se reconnaîtront, car ils sont déjà très proches du monde de l'anime, puisqu'ils l'ont toujours connu.»

    Evil Pirate travaille sur une version longue de Cyberslav qui devrait voir le jour à l'horizon 2021.

    Lire aussi:

    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    anime, cyberpunk, folklore, âme russe, dessin animé, Cyberslav (anime), oligarkh, Evil pirate, Stanislav Dmitriev, Saint-Pétersbourg, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik