Culture
URL courte
5111
S'abonner

L’ancien ministre égyptien des Antiquités Zahi Hawass a réclamé à l’Allemagne la restitution du buste de Néfertiti, l’un des trésors culturels de l’humanité et l’une des pièces maîtresses du Neues Museum de Berlin. Selon l’homme politique et archéologue, la sculpture sortie «illégalement» de son berceau de Gizeh doit être rapatriée.

Le buste de la reine Néfertiti, épouse du pharaon Akhenaton, serait conservé «illégalement» dans le Neues Museum de Berlin, a insisté l'ex-ministre égyptien des Antiquités lors d'une conférence à Sao Paulo sous l'égide de l'ambassade d'Égypte au Brésil.

Zahi Hawass est aussi un égyptologue de renom. Il a demandé à l'Allemagne de restituer cette perle culturelle à Gizeh d'où, selon lui, la sculpture avait été sortie «illégalement».

«Le buste de Néfertiti est sorti illégalement d'Égypte. Je demande à mes compatriotes qu'ils exigent qu'il soit présenté au public lors de l'inauguration du Grand musée égyptien en 2020», a annoncé l'ex-ministre des Antiquités.

Par le passé, l'Égypte a fait plusieurs demandes de restitution, se heurtant à chaque fois au refus de l'Allemagne. Ces dernières années, Berlin a toutefois confirmé qu'il disposait de preuves de la sortie illégale du buste et s'est déclaré prêt à le restituer.

En décembre 2009, Friederike Seyfried, la directrice du musée égyptien et de la collection de papyrus au sein du Neues Museum de Berlin, avait fait observer que les responsables égyptiens avaient réclamé à plusieurs reprises dans les médias le buste, mais que le gouvernement n'avait jusqu'alors pas formulé de demande officielle.

Lire aussi:

Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Twitter signale un tweet de Trump sur les émeutes de Minneapolis pour «apologie de la violence»
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Défaut de paiement, un «désastre à grande échelle» à venir aux États-Unis
Tags:
sculpture, antiquités, Néfertiti, Gizeh, Berlin, Allemagne, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook