Culture
URL courte
0 123
S'abonner

Lors de fouilles à la frontière de la Chine, de la Mongolie et de la Russie, des archéologues ont découvert un crâne humain vieux de plus de 10.000 ans. Son âge a été déterminé grâce à la datation au carbone 14.

Un crâne, appartenant à un homme qui vivait il y a plus de 10.000 ans, a été mis au jour par des archéologues au nord de la Chine, rapporte l'agence de presse Xinhua.

La découverte a été faite à la frontière de la Chine, de la Mongolie et de la Russie, près de la ville de Manzhouli.

Afin de déterminer l'âge exact de ces restes humains, les scientifiques ont recouru à la datation au carbone 14. Cette dernière a révélé que leur propriétaire vivait il y a près de 10.113 ans.

Sur le site des fouilles, trois autres crânes ont été également retrouvés, âgés de 7.400 à 1.000 ans, a déclaré une des employées de l'Institut d'archéologie de la Peita, de l'université de Pékin.

Les recherches à cet endroit se poursuivent depuis le printemps 2018.

En novembre dernier, au sud-est de Moscou cette fois, des archéologues avaient excavé un crâne de mammouth qui contenait plusieurs objets en silice ainsi que des ébauches d'outils.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Tags:
crâne, fouilles, archéologie, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook