Ecoutez Radio Sputnik
    pellicule cinématographique

    Les 700 heures du film russe sur la vie du physicien Lev Landau présentées à Paris

    CC0 / Pixabay
    Culture
    URL courte
    2151

    DAU, un film qui dure 700 heures, consacré à Lev Landau, lauréat du Prix Nobel de physique en 1962, est sorti dans la capitale française. Les Parisiens pourront découvrir l’atmosphère de l’Union soviétique des années trente dans les différents espaces où la projection de ce film est programmée.

    Le 22 janvier, Lev Landau, physicien théoricien soviétique, lauréat du Prix Nobel de physique en 1962, aurait eu 111 ans. Le film DAU, qui dure 700 heures, est sorti le 24 janvier à Paris. Ce projet artistique consacré à la vie de ce scientifique légendaire traite également des sujets du totalitarisme et du pouvoir en Union soviétique, selon les propos de son réalisateur, le Russe Ilya Krzhanovsky. Le scénario est inspiré des mémoires de la femme du physicien et sur des faits historiques tirés des archives de l'époque.

    Le tournage s'est déroulé pendant trois ans dans plusieurs villes, en Russie et à l'étranger, par exemple, à Londres et à Bakou. Ilya Krzhanovsky a reconstitué l'atmosphère de l'époque très proche de la réalité. A Kharkiv, en Ukraine, un pavillon a été construit où ont été installés des décors de rues soviétiques. Un copie de l'immeuble de l'institut où M. Landau a travaillé a également été érigée. Près de 300 comédiens ont participé à ce projet, dont beaucoup n'étaient pas professionnels.

    D'après le témoignage d'Albina Kovalyova, chargé de production à la BBC, qui a collaboré à celle du film, le projet DAU s'est transformé en phénomène culturel, annonce The Telegraph. Les comédiens et les membres de l'équipe ont vécu ensemble pendant deux ans à l'intérieur de décors de l'Union soviétique des années trente. Il y avait de vieux tramways, des magasins avec des vêtements de l'époque et des anciens roubles.

    Il est à noter que beaucoup d'acteurs célèbres comme Isabelle Adjani, Fanny Ardant, Monica Bellucci, Iris Berben, Willem Dafoe, Gérard Depardieu, Lars Eidinger, Isabelle Huppert, Hannah Schygulla ou encore Barbara Sukowa ont contribué aux voix-off de DAU.

    Il est possible de voir ce film au Théâtre de la Ville, au Théâtre du Châtelet et au Centre Pompidou jusqu'au 17 février. Ces espaces culturels sont transformés en zone d'expérimentation et d'exploration avec des mannequins humains, des lits installés dans plusieurs recoins et des salles de projection. Pour entrer dans l'univers de Lev Landau et de l'Union soviétique des années trente, il faut se procurer un visa pour six heures (35 euros), 24 heures (75 euros) ou pour un accès illimité (150 euros).

     

    Lire aussi:

    How do you DAU, vieux monde soviétique?
    Retour aux origines: Isabelle Adjani tournera bientôt son premier film en Algérie (photos)
    Fanny Ardant: les clichés sur la Russie «sont entretenus par des journalistes français»
    Tags:
    cinéma, URSS, Paris, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik