Culture
URL courte
663
S'abonner

L’authenticité de 63 tableaux attribués à Adolf Hitler qui devaient être mis aux enchères hier à Nuremberg a suscité le doute des autorités allemandes qui les ont fait saisir. Cinq autres toiles qu’il avait peintes dans sa jeunesse n’ont pas trouvé preneurs lors de cette même adjudication, a annoncé la presse locale.

Lors de la vente aux enchères organisée à Nuremberg le 9 février par la maison Weidler, cinq tableaux attribués à Adolf Hitler n'ont pas trouvé acquéreurs, rapporte le journal Nuernberger Nachrichten.

Selon le quotidien allemand, le prix de départ de ces aquarelles était compris entre 19.000 et 45.000 euros. Des acheteurs potentiels auraient pu renoncer aux tableaux à cause des prix exagérés, indiquent des médias.

D'après la même source, il avait été prévu de proposer à la vente une trentaine de toiles d'Adolf Hitler. Néanmoins, 63 tableaux qui auraient été attribués au didacteur nazi ont été saisis à la salle des ventes à cause de leur authenticité douteuse.

«Nous menons une enquête au parquet de Nuremberg sur des soupçons de falsification et de tentative de fraude», a indiqué à l'AFP le procureur général de Nuremberg, Antje Gabriels-Gorsolke.

Le journal annonce que les cinq tableaux qui n'ont pas trouvé preneurs samedi sont toujours disponibles à la vente.

La maison Weidler a réussi à adjuger d'autres objets qui auraient appartenu à Adolf Hitler: un vase en porcelaine de Meissen pour 5.500 euros et une nappe pour 630 euros, précise le journal.

En Allemagne, les peintures du dictateur peuvent faire l'objet de transactions tant qu'elles ne présentent aucun symbole nazi.

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
«Lâches», «sans-c***lles»: Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement et se dit «écœurée» par l’état de la France
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
Tags:
authenticité, tableau, dictateur, fraude, vente aux enchères, peinture, falsification, nazis, Adolf Hitler, Nuremberg, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook