Culture
URL courte
11162
S'abonner

Selon des scientifiques suédois, Stonehenge aurait pu être construit par les ancêtres des Français modernes et non par des ressortissants d’Asie, comme on le pensait auparavant. Érigés initialement en France, les mégalithes auraient commencé à apparaître partout en Europe.

Des scientifiques suédois affirment savoir qui a construit Stonehenge. Selon eux, ce serait les tribus qui vivaient sur le territoire de la Bretagne moderne, dans le nord-ouest de la France. La découverte de chercheurs de l'Université de Göteborg, en Suède, est présentée dans un communiqué de presse publié sur le site de phys.org.

Les chercheurs pensent que les premiers mégalithes ont été érigés en France, puis ils ont commencé à se répandre partout en Europe. Cela a été établi grâce à la datation radiocarbone.

Cependant, les scientifiques n'affirment pas que ce sont les ancêtres des Français qui ont construit Stonehenge dans le Wiltshire, mais ils pourraient très bien avoir donné l'exemple. Alors, une autre question se pose: à quel point cette civilisation ancienne était-elle développée pour pouvoir ériger de telles constructions?

Les chercheurs sont sûrs qu'après avoir étudié tous ces bâtiments en Europe, il sera possible de réfuter la théorie selon laquelle les constructeurs de Stonehenge seraient originaires d'Asie.

L'âge du site de Stonehenge est estimé à environ quatre à cinq mille ans. Le véritable objectif de ces constructions reste inconnu, mais les scientifiques supposent qu'ils ont été utilisés pour des rites religieux ou pour des observations astronomiques.

Lire aussi:

Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Le 14-Juillet version Covid sur la place de la Concorde comme si vous y étiez
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Le site militaire FAR-Maroc publie des photos satellites montrant des «bases algériennes» à la frontière - vidéo
Tags:
Français, construction, architecture, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook