Culture
URL courte
554
S'abonner

Conformément à l'annonce faite par le ministre algérien de la Culture en décembre dernier, le dossier pour l'inscription du couscous sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité a été déposé vendredi, au nom de tous les pays du Maghreb, à l'Unesco.

Menés par l'ambassadeur d'Algérie en France, Abdelkader Mesdoua, des représentants du Maroc, de Tunisie et de Mauritanie ont déposé ce vendredi à l'Unesco, au nom des pays du Maghreb, le dossier intitulé «Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production et à la consommation du couscous».

Avant de remettre le document, finalisé à l'initiative et avec la coordination de l'Algérie, les représentants de ces quatre pays ont signé le formulaire de demande d'inscription du couscous sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Selon l'Algérie presse service, le représentant de l'Unesco, quant à lui, a remercié et félicité les quatre pays maghrébins pour leur «initiative de déposer en commun ce dossier emblématique». La demande doit être examinée en décembre 2020, lors de la prochaine réunion du comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, qui aura lieu à Bogota, en Colombie.

C'est durant l'été 2016 que les Algériens ont annoncé leur intention de faire accéder ce pilier de l'identité maghrébine à la reconnaissance mondiale, au même titre que le «washoku» japonais, ou «le repas gastronomique des Français».

Alger a également accueilli, pour la deuxième année consécutive, le Festival international du couscous, baptisé Couscoussi, qui a réuni cette fois, non seulement des chefs cuisiniers des trois pays maghrébins, mais aussi des participants venus de Syrie, d'Irak, de Turquie ainsi que de Palestine.

Lire aussi:

La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Covid-19, en continu: l'UE fait face «à sa plus grande mise à l'épreuve» de son histoire, selon Merkel
Le traçage numérique pour combattre la pandémie «sera soutenu par les Français», estime Castaner - vidéo
Tags:
UNESCO, Algérie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook