Ecoutez Radio Sputnik
    Ecran d'ordinateur (image d'illustration)

    Un ordinateur infecté par les virus les plus dangereux du monde vendu pour plus d’un million d’euros

    CC0 / Pexels / Coding
    Culture
    URL courte
    5012
    S'abonner

    Un ordinateur, infecté par six virus mondialement connus pour leur dangerosité, a été vendu aux enchères pour plus de 1,1 million d’euros. Ce projet est le fruit d’une collaboration entre l’artiste Guo O Dong et l’entreprise américaine de cybersécurité Deep Instinct.

    L’ordinateur, qui ne peut être utilisé à cause des virus dont il est infecté qui sont connus dans le monde entier pour leur puissance destructrice, s’est vendu aux enchères pour la somme de 1,3 million de dollars (environ 1,16 million d’euros). La démarche artistique présente derrière cette réalisation peut-elle justifier une telle folie?

    La collaboration entre l’artiste chinois Guo O Dong et l’entreprise de cybersécurité américaine Deep Instinct est intitulée «The Persistence of Chaos» («La persistance du chaos»). Selon l’auteur, elle symbolise l'incarnation physique des pires menaces cybernétiques pouvant nuire à la société.

    «Ces logiciels paraissent si abstraits, presque faux avec leurs noms amusants et effrayants, mais je pense qu’ils soulignent le fait que le Web et le IRL («In Real Life», dans la vraie vie) ne sont pas des espaces différents», a-t-il écrit dans un courriel adressé au site Motherboard. Un de ses buts était de montrer que le virus était «l’un des moyens les plus concrets d’Internet pour sortir des écrans des internautes et les piquer».

    How do you DAU, vieux monde soviétique?
    © Sputnik . Oxana Bobrovitch
    L’artiste a introduit sur l’ordinateur les virus Wannacry, BlackEnergy, ILOVEYOU, MyDoom, SoBig et DarkTequila, dont le total de ses dégâts économiques a été estimé à 95 milliards de dollars (environ 85 milliards d’euros). Pour le projet, Guo O Dong dit avoir dépensé 10.000 dollars (environ 9.000 euros).

    L’ordinateur étant isolé des réseaux informatiques, il ne représente aucun danger. Selon l’information du Figaro, Deep Instinct a travaillé avec Guo O Dong pour s’assurer que les virus hébergés sur l’ordinateur ne pourraient jamais être exploités pour causer des dommages.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik