Ecoutez Radio Sputnik
    Michael Jackson en 1993

    Dix ans après sa mort, Michael Jackson divise plus que de son vivant

    © AP Photo / Jeff Widerner
    Culture
    URL courte
    441

    Le roi de la pop est mort il y a dix ans mais n’en finit pas de faire parler de lui, toujours embourbé dans des allégations de pédophilie, confessions troublantes de femmes de ménage et scandales de fausses chansons.

    L’homme au milliard de disques vendus à travers le monde, vénéré comme une divinité, Michael Jackson est décédé le 25 juin 2009 à l’âge de 50 ans d’une overdose de médicaments. Visé de son vivant par deux plaintes pour abus sexuels sur mineur, il a fait l’objet d’autres accusations plus sordides les unes que les autres après sa mort.

    Cauchemar au paradis

    Le ranch de Neverland, en Californie, acheté par Michael Jackson en 1988, semble s’apparenter, dans le discours médiatique, à la villa Jovis de l’empereur Tibère. Le nom du ranch (pays imaginaire de Peter Pan où les enfants ne grandissent jamais) a inspiré le documentaire Leaving Neverland, paru début 2019, qui retrace l’histoire de deux hommes, Wade Robson et James Safechuck, accusant le chanteur de les avoir abusés sexuellement lorsqu’ils avaient respectivement sept et dix ans.

    «C’est comme ça qu’on se montre que nous nous aimons». Selon James Safechuck, la star de la pop les prévenait que si le secret était révélé, leurs vies «seraient finies». Les héritiers de Michael Jackson ont réfuté les allégations du documentaire et saisi la justice pour réclamer à HBO 100 millions de dollars, évoquant un «assassinat posthume».

    Pour sa part, six mois avant la diffusion de Leaving Neverland, le tabloïd britannique The Sunday People avait annoncé s’être procuré des documents du FBI prouvant que le défunt chanteur a abusé d’enfants et aurait payé 35 millions de dollars (31 M EUR) à leurs familles pour ne pas ébruiter l’affaire.

    Les nouvelles accusations ont provoqué un émoi général dans le monde entier. Plusieurs stations de radio ont retiré les chansons de Michael Jackson de leur programmation, tandis que les producteurs des Simpson ont supprimé un épisode dans lequel le chanteur avait prêté sa voix à un personnage:

    Révélations de femmes de ménage

    En 2014, le New York Post a recueilli les témoignages de cinq anciennes femmes de ménage de Michael Jackson, le décrivant somme toute comme «un toxicomane dépravé et un tordu».

    Selon l’une de ses ex-servantes, l’icône de la pop s’opposait à ce qu’on change ses draps, préférant dormir dans la saleté avec «des chaussettes et sous-vêtements dans le lit, des poulets à moitié mangés et des bouteilles de whisky vides sur le sol».

    Une autre femme de ménage affirme que M.Jackson missionnait régulièrement des gens pour qu’ils achètent tous les magazines contenant des photos de sa famille.

    «Quand ils ramenaient les journaux, il s’amusait à déchirer en confettis les photos de ses frères et sœurs, et même de ses parents, avant de les jeter partout», a-t-elle confié. «Ils ne méritent pas mon nom, ce ne sont que des lâches profiteurs».

    Fausses chansons

    Dans un préjudice évidemment moins grave, mais toujours morbide pour les fans de «Bambi», sa maison de disques Sony Music a fini par reconnaître, en août 2018, que trois des chansons de son album posthume Michael avaient été interprétées par un imitateur.

    Or, c’était une fan inconditionnelle de Michael Jackson, nommée Vera Serova, qui avait soupçonné la tricherie et intenté une procédure judiciaire en vue d’établir l’origine des chansons incriminées Monster, Breaking News et Keep Your Head Up.

    Dans l’impossibilité de prouver l'authenticité de la voix de Jackson sur les trois morceaux douteux, Sony Music a dû concéder que les chansons n’étaient pas interprétées par le défunt. Un petit triomphe de la vérité dans un océan d’allégations qui ne seront probablement jamais confirmées ni infirmées de façon que tout le monde soit convaincu.

    Lire aussi:

    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    Tags:
    Les Simpsons, Californie, abus sexuel, musique, accusations, Michael Jackson, Sony Music
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik