Culture
URL courte
4256
S'abonner

Le parfum le plus populaire de l’Égypte antique, qui aurait été porté par la reine Cléopâtre, a été recréé par un groupe de scientifiques de l’université d'Hawaï à Manoa. Les chercheurs Robert Littman et Jay Silverstein avaient chéri cette idée depuis des années en effectuant des fouilles sur le site de l’ancienne ville de Thmuis. Cette eau de l’Égypte antique était le Chanel No. 5 de l’époque, selon le magazine Smithsonian.

Les scientifiques ont découvert les ruines d’une maison de marchand de parfums et des vases contenant les restes de parfums. Grâce à une analyse chimique, plusieurs ingrédients ont été recensés. Cela a permis aux chercheurs de recréer deux parfums mentionnés dans des sources historiques, le Mendezian et le Metopian.

«Quel plaisir de sentir un parfum que personne n'a senti depuis 2.000 ans et que Cléopâtre aurait pu porter», explique Robert Littman dans un communiqué de presse publié par l’université.

La myrrhe s'est avérée être la base du parfum. Les chercheurs ont également identifié la cardamome, l'huile d'olive et la cannelle. Les parfums recréés produisent des arômes puissants et persistants qui dégagent du musc.

Lire aussi:

Un coup d'État a échoué au Soudan
L'Azerbaïdjan intercepte plus d'une demi tonne d'héroïne destinée à l'Europe
La France obtient le soutien des Européens face à Washington
Le PM australien ne s'entretiendra pas avec Macron à New York
Tags:
Culture, Société, Actualités, Égypte antique, Cléopâtre, parfum
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook