Ecoutez Radio Sputnik
    Quentin Tarantino accepts the award for Ennio Morricone after The Hateful Eight won Best Original Score - Motion Picture at the 73rd Golden Globe Awards in Beverly Hills, California January 10, 2016

    Le dernier film de Tarantino suspendu en Chine, l’image de Bruce Lee serait en cause

    © REUTERS / Paul Drinkwater
    Culture
    URL courte
    14182
    S'abonner

    Il était une fois à Hollywood de Quentin Tarantino a été bloqué en Chine mais le réalisateur n’a pas l’intention de recouper son dernier film pour satisfaire les exigences chinoises, a indiqué le Hollywood Reporter.

    Alors que la sortie chinoise du dernier film de Quentin Tarantino Il était une fois à Hollywood (Once Upon a Time in Hollywood) devait se faire le 25 octobre, celle-ci a été annulée une semaine avant. Le magazine américain Hollywood Reporter, qui a rapporté ces faits, estime que c’est la scène faisant le portrait du sino-américain Bruce Lee qui poserait problème. Selon une source du média, Tarantino aurait refusé d’apporter la moindre modification à son film en vue d’une sortie en Chine.

    La fille de Bruce Lee, Shannon Lee, aurait fait directement appel à l’agence chargée de la censure des contenus audiovisuels en Chine, affirmant qu’elle n’a pas apprécié le traitement accordé à son père dans cet extrait du film qui, selon elle, ne le représente pas tel qu’il était dans la vie réelle mais en fait plutôt la caricature, a relaté le Hollywood Reporter.

    Lors d’une visite à Moscou en août, Tarantino avait défendu sa version de Bruce Lee dans son film, affirmant à Variety que Bruce Lee était un homme arrogant et qu’il avait bel et bien prétendu pouvoir battre Mohammed Ali. Le réalisateur a indiqué avoir lu cette information dans la biographie de la femme de Bruce Lee, Linda Lee.

    Il était une fois à Hollywood, qui met en vedette Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, aurait été le premier film de Tarantino à sortir en Chine sans aucune coupure au montage original. Il avait été validé par le distributeur chinois Bona Film Group, un des investisseurs du film. Il a déjà rapporté 366 millions de dollars dans le monde, et une sortie chinoise lui aurait probablement fait passer la barre des 400 millions, a estimé le Hollywood Reporter.

    Tags:
    Brad Pitt, Leonardo DiCaprio, Bruce Lee, censure, cinéma, Chine, Quentin Tarantino
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik