Culture
URL courte
10136
S'abonner

Une église de Munich a été modifiée de manière métaphorique par un artiste allemand. Des milliers de radios des poumons, dont plusieurs de membres de la paroisse, ont ainsi remplacé les vitraux du lieu de culte. L’initiative n’a pas été appréciée par tous les fidèles.

L’artiste allemand Christophe Brech a transformé l’église de la Sainte-Croix de Giesing à Munich en une œuvre d’art contemporaine en remplaçant les vitraux de cet édifice achevé en 1883 par des milliers de radiographies des poumons, indiquent des médias locaux.

L’artiste a expliqué auprès du diocèse de Munich ses motivations:

«L’homme commence sa vie avec le premier souffle et la termine avec le dernier. Dieu respire en lui.»

Outre cette métaphore, il en existe une autre, celle de la croix de Jésus que forment, selon Brech, la clavicule et la colonne vertébrale.

De nombreuses radios ont été fournies par des membres de la paroisse qui ont salué cet initiative. Cependant, tous n’ont pas été enthousiastes, jugeant qu’il n’y avait aucun lien entre des radios médicales et un lieu de culte, selon le reportage du HuffPost.

Lire aussi:

Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Un quadragénaire tue un chien du GIGN qui riposte et l’abat à son tour
Tags:
église, Allemagne, Munich
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook