Culture
URL courte
2205
S'abonner

La Russie se dit prête à «toute coopération» avec la France si cette dernière souhaite rapatrier les restes du général napoléonien Charles-Étienne Gudin.

La partie russe est prête à remettre à la France les restes du général Gudin découverts par une équipe d’archéologues à Smolensk, a annoncé jeudi 7 novembre le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

«Il est vrai que nos archéologues et leurs collègues français ont fait un bon travail […]. Tous les tests ADN ont confirmé qu’il s’agissait des restes du général Gudin», a-t-il fait savoir devant les journalistes.

Selon lui, Vladimir Poutine est «au courant de cette histoire».

«Si la partie française se montre intéressée, nous serons prêts à toute coopération», a assuré le porte-parole.

Campagne de Russie

Condisciple de Napoléon Bonaparte à l’école de Brienne, le général Charles-Étienne César Gudin de La Sablonnière commanda la 3e division du 1er corps de l’Armée française durant la campagne de Russie en 1812.

Il fut mortellement blessé par un boulet de canon à la bataille de Valoutina Gora et enterré à Smolensk, alors que son cœur fut ramené en France pour être déposé dans une urne au cimetière du Père Lachaise.

Les ossements du général ont été mis au jour pendant des fouilles organisées dans le cadre d’un projet réalisé sous le patronat du forum franco-russe Dialogue de Trianon.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
L'IHU de Didier Raoult a-t-il fait marche arrière sur l’efficacité de la chloroquine?
Tags:
Smolensk, archéologie, dépouille, Charles Étienne Gudin, Russie, France, Napoléon Bonaparte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook