Culture
URL courte
Par
3103
S'abonner

Après un séjour en Russie pour des premières théâtrales, Jan Fabre est entré un peu plus dans l’histoire: ses quatre sculptures en corail ont été inaugurées pour une exposition permanente à la Chapelle Pio Monte della Mesirecordia à Naples. Le dernier artiste avant lui à avoir eu cet honneur était le Caravage. Sputnik était présent sur place.

Les grands événements s’enchaînent pour Jan Fabre, artiste plasticien et metteur en scène belge qui a d’abord passé plusieurs jours en Russie pour présenter son festival au Grand Théâtre Dramatique de Saint-Pétersbourg, avant de partir dans la foulée à Naples pour l’inauguration de ses quatre sculptures en corail rouge à la Chapelle Pio Monte della Mesirecordia, endroit qui depuis des années perpétue la belle tradition d’accueillir des objets d’art d’artistes contemporains.

Tout comme le Caravage il y a 400 ans avec son fameux tableau «Les sept œuvres de miséricorde» qui tient toujours sa place à l’intérieure de la Chapelle, ou encore des tableaux de Battistello et de Luca Giordano, Jan Fabre est le dernier artiste contemporain à être exposé de manière permanente au cœur de cet espace spirituel.

L’œuvre faite de corail rouge représente quatre cœurs humains, une pierre très importante pour la région napolitaine et qui renvoie vers des mythes méditerranéens, mais aussi la couleur rouge, celle du sang du Christ.

Le premier cœur en corail est recouvert de multiples fleurs. Il représente «La pureté de la Miséricorde». Le deuxième libère une colombe et parle de «La liberté de compassion». Le troisième cœur est transpercé d’une croix et est intitulé «La résurrection de la vie». Enfin, le quatrième est en feu, avec une clé pour l’ouvrir et s’appelle «La libération de la passion». Les quatre sculptures sont désormais exposées de manière permanente à la Chapelle Pio Monte della Mesirecordia.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Règlement de compte en Seine-Saint-Denis, un jeune de 16 ans tué de deux tirs
Justin Trudeau, un genou à terre avec des manifestants contre le racisme - images
Tags:
Naples, Le Caravage, art
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook