Culture
URL courte
362141
S'abonner

L’humoriste Florence Foresti, maîtresse de cérémonie contestée lors de la remise des Césars 2020, a fait son retour sur les planches ce dimanche 8 mars à l’Olympia.

Florence Foresti, dont la prestation en tant que maîtresse de cérémonie aux Césars 2020 avait fait polémique, est revenue sur les planches ce dimanche 8 mars, pour son spectacle humoristique, Épilogue, au profit des femmes victimes de violence. L’actrice s’est montrée très émue de retrouver son public rapporte Le Parisien, au point de s’éclipser quelques secondes en coulisses avant de déclarer: «Je ne vais pas pleurer quand même».

L’humoriste a également fait quelques allusions à la cérémonie des Césars et aux polémiques entourant les récompenses attribuées à Roman Polanski. Elle a en particulier égratigné l’écrivain Frédéric Beigbeder, qui avait mis en cause sa prestation lors de la soirée. L’auteur avait parlé à ce sujet d’un «festival de stand-up pitoyable» et avait accusé Florence Foresti de «se prendre pour une grande intellectuelle obligée de dispenser son opinion sur le bien et le mal».

Maîtresse de cérémonie critiquée

Avant cet épisode,Frédéric Beigbeder n’avait pas été le seul à attaquer la présentation des Césars 2020. Plusieurs personnalités avaient déjà critiqué l’attitude de Florence Foresti sur scène.L’acteur Lambert Wilson avait ainsi regretté que la présentatrice s’en prenne au physique de Roman Polanski et à sa petite taille. De même, le comédien Richard Anconina s’était dit «très déçu», qualifiant la cérémonie de «glauque» et «malveillante».Enfin, le cachet de Florence Foresti pour la soirée, estimé aux alentours de 130.000 euros (dont 30.000 pour ses auteurs) et dévoilé sur le plateau de Touche pas à mon poste, avait également soulevé l’indignation.

La cérémonie des Césars

Durant la cérémonie des Césars, Florence Foresti avait plusieurs fois attaqué le réalisateur Roman Polanski, l’affublant de divers surnoms comme «Roro» ou «Atchoum», avant de déclarer «qu’il n’était pas assez grand pour faire de l’ombre au cinéma français».

L’humoriste s’était même éclipsée en fin de soirée, après la remise du César de la meilleure réalisation à Polanski, pour ne plus reparaître sur scène. En guise d’explication, elle avait plus tard posté un simple mot sur sa page Instagram: «écœurée».

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Tags:
Roman Polanski, cinéma, Académie des César
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook